Accueil > Actualités


L'actualité

Exposition Takahata Isao: A Legend in Japanese Animation
Par Fabrice | Vu 115 fois.
Publié le 12 Mars 2019 à 17h34

Cet été, se tiendra au musée national d’art moderne de Tôkyô la première exposition rétrospective consacrée au réalisateur disparu le 5 avril de l'année dernière à l'âge de 82 ans.
Storyboards, notes de production et autres documents, jamais publiés à ce jour, seront exposés.


L’exposition sera organisée autour de 4 chapitres.
Chapitre 1 : Horus, prince du soleil (1968), sa première réalisation.
Chapitre 2 : Les secrets de réalisation d’Isao Takahata.
Chapitre 3 : La notion de satoyama développée dans Pompoko (1994).
Chapitre 4 : Le conte de la princesse Kaguya (2013) et le défi du rendu « aquarelle ».


Après une exposition consacrée au « dieu du manga » Osamu Tezuka en 1990, cette exposition sera la seconde consacrée à un mangaka ou un réalisateur de film d’animation au prestigieux musée national d’art moderne de Tôkyô.


L'exposition Takahata Isao: A Legend in Japanese Animation se tiendra du 2 juillet au 6 octobre 2019.


Source : Mantan-web.jp

Yôichi Kotabe invité d’honneur du Festival international du film d’animation d’Annecy 2019
Par Fabrice | Vu 114 fois.
Publié le 11 Mars 2019 à 17h34


C’est Yôichi Kotabe qui sera l’invité d’honneur du Festival international du film d'animation d’Annecy cette année. Collaborateur de longue date d’Isao Takahata et Hayao Miyazaki, il a notamment travaillé sur Horus, prince du soleil, Panda, petit panda, les séries TV Heidi et Marco/3 000 lieues en quête de mère ou encore Kié, la petite peste. En 1986, il rejoint la firme Nintendo et travaille sur des jeux comme Zelda ou Mario, mais aussi les films des Pokémon.



A noter également la présence dans le jury du producteur Yoshiaki Nishimura (Le conte de la princesse Kaguya, Mary et la fleur de la sorcière), mais aussi le fondateur du studio Ponoc.
Une séance événement sera consacrée à sa dernière production Modest Heroes (Chiisana Eiyu - Kani to Tamago to Tômei Ningen), ensemble de trois courts métrages réalisés par les trois anciens du studio Ghibli, Hiromasa Yonebayashi, Yoshiyuki Momose et Akihiko Yamashita.


Source : Annecy.org

Le studio et le musée Ghibli souhaitent une bonne année 2019 à leurs fans !
Par Fabrice | Vu 892 fois.
Publié le 01 Janvier 2019 à 17h34






Comme tous les ans, le studio Ghibli et le musée Ghibli ont dévoilé leur carte de vœux pour la nouvelle année.
Une fois encore, celle du studio Ghibli est dessinée par Hayao Miyazaki et est accompagnée d’un petit message (non signé) aux fans dont nous vous proposons la traduction ci-dessous.
La carte du musée Ghibli est signée d’un simple « Goro » en alphabet latin. Tout indique qu’elle est de la main du fils Miyazaki.
Toute l’équipe de Buta Connection en profite également pour vous souhaiter une bonne année 2019 !


Bonne année à toutes et à tous. Merci de continuer à soutenir le studio Ghibli.

L’année dernière était une année remplie de chagrin suite au décès de M. Takahata. Nous sommes reconnaissant envers toutes et tous pour votre compassion et vos témoignages suite à cette disparition. À partir de maintenant, nous continuerons à nous concentrer sur notre travail tout en gravant profondément en nous les mots et les pensées laissés par Isao Takahata.

2019 est l’année du signe astrologique du sanglier (inoshishi). Ces années sont connues pour être sujettes à de nombreuses catastrophes. 2018 était déjà une année pendant laquelle certaines parties du Japon ont été touchées par de graves désastres. Il se peut que cette année ne soit pas facile aussi. Nous présentons nos condoléances aux personnes qui ont été touchées par ces catastrophes et demandons également à tout ceux qui ont été épargnés de rester vigilent aux informations pour essayer de passer une année tranquille.

Actuellement, le studio Ghibli travaille à la création d’un nouveau film. Nous souhaitons également cette année pouvoir vous donner du bonheur à travers de nombreux événements prévus au théâtre, à la télévision…

En 2019, la reprise du travail au studio Ghibli recommencera le lundi 7 janvier.
Nous vous remercions cette année encore pour votre engouement pour les œuvres du studio Ghibli.


Sources : site officiel du studio Ghibli - site officiel du musée Ghibli


[CHRONIQUE] « Isao Takahata, le réel animé » - Revue de cinéma Éclipses n° 63
Par Fabrice | Vu 485 fois.
Publié le 30 Décembre 2018 à 12h55



La revue de cinéma Éclipses a consacré son 63e numéro (décembre 2018) à Isao Takahata.
Isao Takahata, le réel animé est un recueil structuré d’articles d’universitaires et de journalistes, explorant l’œuvre et les thématiques du réalisateur japonais. L’édito décrit tout d’abord la conception du cinéma qui transparaît dans toute la carrière d’Isao Takahata. Puis les articles reprennent cette trame à travers quatre chapitres : « Inspirations et premiers pas », « Poésie animée », « temps, histoire et mémoire » et « Enfances fragiles et récits initiatiques ». La revue se termine sur l’interview passionnante d’Ilan Nguyên et de Xavier Kawa-Topor, qui ont tous deux joué un rôle prépondérant dans la reconnaissance du réalisateur nippon en France.
Plusieurs articles sont rédigés par des universitaires et sont donc réservés à un public habitué à une certaine érudition. Cependant on ne peut que saluer la sortie d’un ouvrage entièrement consacré à Isao Takahata, dont la bibliographie française demeure peu fournie. Cette revue permet de mieux comprendre la singularité et d’appréhender l’intelligence de ce cinéaste assez unique, qui a su transcender le réel par son utilisation de l’animation.


Pour commander la revue : Revue-eclipses.com

3 nouvelles dates de concert à Bruxelles et à Lyon pour Joe Hisaishi en février 2019 !
Par Fabrice | Vu 675 fois.
Publié le 21 Décembre 2018 à 18h35
Des nouvelles de « Ghibli Park » : à quoi s'attendre ?
Par Fabrice | Vu 1541 fois.
Publié le 03 Décembre 2018 à 12h46



Fantasmé et rêvé, un parc d’attractions Ghibli va finalement devenir une réalité à Aichi et l'annonce de sa création en juin 2017 avait échauffé les réseaux sociaux. Attendu avec impatience pour certains, redouté par d’autres comme un vulgaire équivalent à Disneyland, après quelques illustrations conceptuelles dévoilées en avril de cette année, le projet était depuis resté discret, ne faisait plus parler de lui. Cependant, il continue d’avancer. Voici quelques nouvelles de « Ghibli Park ».

La préfecture d'Aichi a récemment annoncé qu'elle avait signé un contrat avec le studio Ghibli et la société Nihon Sekkei pour le projet de construction du parc dans la ville de Nagakute. Le studio Ghibli supervisera le design du parc et Nihon Sekkei les travaux.
Montant du contrat : 284 439 600 yens (environ 2 million 275 000 euros)
En entretien avec Azumi Inoue, la chanteuse qui interprète les génériques du film Mon voisin Totoro, le Gouverneur de la préfecture d'Aichi Hideaki Ômura a expliqué que le projet avait bien avancé cette année grâce à l’implication studio Ghibli qui a beaucoup dessiné pour celui-ci. Ômura souhaite s’engager en profondeur sur le projet, jusque dans les moindres détails.

A quoi s’attendre ?
Le parc se composera de 5 zones.
Zone 1 : La colline de la jeunesse (environ 7 500 m2) qui s’inspirera de l’univers du film Si tu tends l'oreille de Yoshifumi Kondô mais aussi d’éléments de science-fiction de la fin du 19e siècle.






Zone 2 : Le grand entrepôt Ghibli (environ 4 200 m2) qui utilisera l’ancien site de la piscine chauffée du parc des expositions d'Aichi pour proposer une salle de théâtre, une aire de jeux pour les enfants, des magasins et des cafés, et surtout un entrepôt/salles d’exposition dans lequel seront exposés les œuvres utilisées pour les expositions Ghibli.






Zone 3 : La forêt Dondoko (environ 20 000 m2), du nom de la célèbre danse rituelle Dondoko de la germination accélérée et de la croissance rapide des arbres, visible dans Mon voisin Totoro. Cette zone forestière sera localisée autour de « la maison de Satsuki et de Mei », reproduction grandeur nature de la maison des deux fillettes déjà en place sur le site.







Zone 4 : Le village de Mononoke (environ 5 400 m2) qui reproduira des bâtiments tels que la forge Tatara du film Princesse Mononoke.






Zone 5 : La vallée de la sorcière (environ 27 000 m2) qui proposera des bâtiments grandeur nature tirés des films Le château ambulant, Kiki, la petite sorcière mais aussi des installations de divertissement comme un mini parc d'attraction.






Ouverture du parc Ghibli
Elle est prévue pour l'automne 2022 en 2 étapes. Attention seules les 3 premières zones ouvriront à cette date. Les deux suivantes un an plus tard.


Sources : Decn.co.jp - Ctv.co.jp - Yahoo.co.jp - Site officiel de la préfecture d'Aichi

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens