Autres productions Ghibli > On Your Mark > Résumé détaillé


On Your Mark : Résumé détaillé

 

Attention, le résumé qui suit ne tient pas compte de la forme du clip qui en suivant la structure d’une chanson, avec ses couplets et les répétitions de son refrain, propose scènes alternatives et réitérations multiples de plans. Il tente plutôt de remettre en ordre la chronologie de l’histoire.

 

  

On Your Mark s’ouvre sur le long travelling d’un paysage de verte campagne. Des arbres, des champs et un beau petit village abandonnés défilent à l’écran. Ce décor paisible est cependant dominé par un étrange édifice sombre et inquiétant. En se rapprochant, on finit par distinguer un panneau frappé du symbole de la radioactivité. Au loin, sur la route qui longe le village, un véhicule fait son apparition puis le titre de la chanson s’affiche à l’image.

  

Changement de décor. Un groupe d’hélicoptères de la police se faufilent entre les bâtiments d’une mégalopole souterraine futuriste. En fracassant les fenêtres et les murs, il prend d’assaut un building appartenant à l’église Sainte Nova où trône en son sommet une immense affiche lumineuse scandant le slogan « Dieu vous surveille ».
Profitant de l’effet de surprise, les policiers investissent en quelques instants les lieux, tuant non sans mal les membres armés de la secte et détruisant tout sur leur passage à l’aide de grenades. L’opposition anéantie, la police sécurise les lieux et découvre une salle où sont allongés de nombreux cadavres. La disposition des corps qui jonchent le sol laisse penser que les derniers membres de la secte on fait le choix d’un suicide collectif.

  

La narration se resserre alors sur deux policiers, Chage et Aska, et nous suivons maintenant leur progression. Dans une pièce dépotoir, ils découvrent une captive, une jeune frêle jeune femme avec de grandes ailes blanches jaillissantes de ses omoplates. Troublés par cette découverte, les deux officiers tentent de s’en occuper mais un groupe de scientifiques avec masque et tenue de décontamination prend rapidement en charge la mystérieuse créature. Tel un précieux objet d’expérience, ils la déposent sur une civière, l’enferme dans un caisson hermétique, puis repartent aussitôt dans un hélicoptère frappé du symbole de la radioactivité.

  

Les deux policiers ont l’impression d’avoir abandonné la jeune femme à un danger sans doute encore plus grand que celui de la secte. Le soir, accoudés au comptoir d’un izakaya, ils repensent à cette étrange mésaventure. Hantés par le souvenir de la jeune femme, les deux compères sont pris de remords et mettent au point un plan d’évasion pour la libérer.
Sous une fausse identité et méconnaissables en tenue de décontamination, ils s’infiltrent dans un complexe scientifique. Après avoir neutralisé d’une façon plutôt comique les occupants, ils libèrent la captive de sa cage de verre. Hélas, l’alarme se déclenche.

  

Emportant la créature, les deux policiers s’enfuient à toutes jambes. Ils montent à bord d’un camion blindé et sortent du complexe. Mais ils sont rapidement poursuivis par des hélicoptères de la police qui, en essayant de les stopper, détruisent aussi le pont sur lequel ils roulent. Ce dernier ne tarde pas à s’effondrer... Le véhicule fait une chute vertigineuse. Tout est perdu...

  

C’est alors qu’une seconde chance s’offre aux trois fuyards. Alors que les moments clefs de la découverte, de l’enlèvement, puis de la libération de la jeune femme se répètent à l’écran, nous voici rapidement à nouveau au moment dramatique où le véhicule se retrouve projeté dans le vide.
Mais cette fois-ci, de puissants réacteurs sortent de tous les côtés du véhicule et le projette contre un immeuble. Nos trois héros jaillissent sains et saufs de la carcasse de l’engin.

  

La conclusion de cette aventure peut commencer ! Toujours lancé à vive allure, c’est aux commandes d’une alpha-romeo jaune décapotable (mais en est-ce vraiment une ?) que les deux policiers accompagnés de leur protégée quittent la ville. Dans le long tunnel qui les ramène à la surface, des panneaux les mettent en garde de danger de mort. Nos trois héros s’en moquent éperdument et c’est dans le décor enchanteur du prologue de l’histoire que la voiture jaillit à toute vitesse.
La boucle est bouclée. Malgré le dernier panneau de mise en garde contre la radioactivité sensée polluer la surface de la terre, les deux policiers invitent la jeune femme à s’envoler. L’un d’eux la tient par la main et elle prend peu à peu confiance. Quand elle réalise qu’elle peut partir, elle sourit. Le second policier lui fait un clin d’œil pour lui souhaiter bonne chance. Enfin, la jeune femme ailée s’envole seule dans le ciel, se jouant de l’imposant édifice sombre, laissant derrière elle ses deux chevaliers servants...


Précédent : Introduction et sommaire

Suivant : Analyse

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens