Longs métrages > Si tu tends l'oreille > Personnages


Si tu tends l'oreille : Personnages

Shizuku Tsukishima

Shizuku est un personnage complexe, aux humeurs changeantes. Elle est très appréciée de ses camarades pour sa bonne humeur et son esprit imaginatif et est la confidente de Yuko, sa meilleure amie. Elle prendra ainsi plaisir à jouer les entremetteuses pour elle.

Mais elle est aussi une fille émotive, laissant échapper parfois une larme lorsqu'elle est émue. Elle s'emporte tout aussi rapidement, et notamment contre Seiji. Tête en l'air et insouciante, elle arrive souvent en retard à ses rendez-vous. Sa négligence concerne également sa participation aux travaux ménagers, la jeune fille préférant se plonger dans les livres ou faire la grasse matinée.

Mais Shizuku est surtout une douce rêveuse peu soucieuse de son avenir jusqu'à sa rencontre avec Seiji : alors que lui sait ce qu'il veut faire, elle a l'impression de chercher encore sa voie. C'est ainsi que Shizuku décide un jour d'écrire une nouvelle pour se prouver ses capacités. Sa détermination est telle que l'écriture de son histoire l'accapare totalement, au détriment parfois de sa scolarité et de sa famille.

La sœur Shiho

La sœur de Shizuku est déjà une jeune adulte. Elle participe beaucoup à la vie de famille, notamment en aidant sa mère dans les taches ménagères. Elle est le garde-fou de Shizuku et rappelle souvent à celle-ci ses obligations familiales, remplaçant un peu leur mère souvent absente. Shiho a presque terminé ses études et décide de quitter le domicile parental pour aller vivre avec son compagnon. Ce départ affecte Shizuku plus qu'elle ne le laisse paraître et lui permet une véritable prise de conscience : elle aussi sera rapidement confrontée à la vie adulte.

Le père

Le père de Shizuku et Shiho est employé à la bibliothèque municipale. C'est un homme tolérant et juste et, lorsque sa fille cadette délaisse provisoirement ses études au profit de l'écriture, il préfèrera choisir le dialogue et la compréhension à la sanction. Eprouvant une grande confiance en Shizuku, il la laisse choisir sa voie, incarnant ainsi l'image d'un père très moderne, à l'écoute de ses enfants et de leurs désirs.

La mère

Travaillant à sa thèse de doctorat, la mère de Shizuku n'est pas souvent au foyer. C'est pour cela que Shizuku et surtout Shiho se sont résolues à l'aider dans les tâches ménagères. Comme son mari, c'est une femme tolérante qui acceptera les résolutions de Shizuku, malgré quelques légitimes inquiétudes. Elle symbolise quant à elle la femme moderne japonaise, conciliant parfois avec difficulté vie professionnelle et familiale.

 

Seiji Amasawa

Seiji a 14 ans comme Shizuku et étudie dans le même collège qu'elle. Comme elle, il lit beaucoup mais passe également une grande partie de son temps dans l'arrière boutique de son grand-père afin de se perfectionner dans l'art de la fabrication des violons. En effet Seiji veut devenir luthier et compte suivre une formation en Italie afin de savoir s'il pourra vivre de sa passion. Il intrigue beaucoup Shizuku lors de leurs premières rencontres. Seiji est très moqueur envers la jeune fille au début de leur histoire, allant même jusqu'à se moquer de la traduction que Shizuku a fait de Country Road. Devant tant d'impertinence, le jeune file ne peut se douter que Seiji n'est autre que le garçon qui lit avant elle les romans qu'elle emprunte à la bibliothèque.

Mais celui que Shizuku considérait au début comme un goujat se montre beaucoup plus sensible qu'il n'y parait. On apprend ainsi qu'il s'intéressait secrètement à Shizuku depuis longtemps. Il a ainsi cherché à deviner quels livres Shizuku pourrait lire à la bibliothèque et les a systématiquement emprunté avant elle, afin qu'elle remarque son nom sur la fiche d'emprunt et s'intéresse enfin à lui. Seiji est un garçon à la fois timide et enflammé, puisqu'il n'hésitera pas à demander en mariage Shizuku.

Yuko Harada

Yuko est la meilleure amie de Shizuku. Toutes deux sont dans la même classe et sont inséparables. Yuko est une jeune fille rêveuse, assez timide et peu sûre d'elle. Collégienne d'un niveau passable, elle est cependant peu combative et se décourage facilement quant à son avenir scolaire, n'hésitant pas à manquer ses examens pour cause de chagrin d'amour. Fille unique d'une famille très aisée, elle n'est pas pour autant une riche écervelée. Yuko vit en fait une période difficile où elle est confrontée aux peines de cœur dévastatrices de l'adolescence. Amoureuse éconduite de Sugimura, cette grande romantique éprouve beaucoup de difficultés à surmonter cet épisode malheureux.

Sugimura

Sugimura est dans la même classe que Shizuku depuis de nombreuses années et connaît donc bien la jeune fille. Il sert d'intermédiaire à un ami du club de baseball qui cherche à déclarer sa flamme à Yuko, elle-même amoureuse de Sugimura. Cet imbroglio amoureux atteint son apogée lorsque Shizuku apprend que Sugimura l'aime secrètement. Malheureusement pour le jeune homme, Shizuku le considère avant tout comme un ami. Cependant cette révélation va peser désormais lourdement sur leur relation.

Shirô Nishi

M. Nishi est le grand-père de Seiji. Il tient une boutique d'antiquités et de restauration artistique, sur une colline de la ville. Véritable confident et soutien de Seiji, il est la seule personne qui encourage le garçon à réaliser son rêve. Nishi servira aussi de lien entre Seiji et Shizuku, puisque c'est dans sa boutique que les deux adolescents apprendront à se connaître. Nishi possède une figurine en forme de chat, souvenir d'un amour brisé, qui inspirera Shizuku dans l'écriture de sa nouvelle.

Baron (Humbert von Gikkingen)

Le Baron, n'est pas un véritable personnage, puisqu'il s'agit en fait d'une élégante et mystérieuse figurine féline. Sa place est néanmoins centrale dans le film.

Le Baron compte énormément pour Nishi, comme il l'explique à Shizuku. Jeune homme, celui-ci avait trouvé la figurine dans un café en Allemagne. Fasciné par la mélancolie qu'elle dégageait, il avait supplié le propriétaire de la lui vendre. Mais ce dernier refusa car le Baron avait une compagne envoyée en réparation chez un artisan et attendait son retour. Mais comme la petite amie de Nishi avait assuré que les deux poupées ne se quitteraient plus une fois la compagne du Baron revenue, le propriétaire se laissa convaincre de céder les figurines. Nishi repartit alors au Japon avec le Baron laissant à sa petite amie le soin de récupérer et de garder la Baronne jusqu'à son retour en Allemagne. Mais la guerre a finalement empêché Nishi de revenir et, comme lui, le Baron n'a plus jamais revu sa fiancée.

La nouvelle de Shizuku raconte une histoire similaire : le Baron et sa fiancée Louise ont été fabriqués par un apprenti peu fortuné dans une boutique de figurines. Ce dernier les a créés pour exprimer son amour non partagé. Si le Baron est une partie triste du passé de Nishi, Shizuki est parvenue selon le vieil homme à lui insuffler la vie dans une histoire pleine d'espoir.

Moon / Muta

Moon est un gros chat nonchalant que Shizuku croise à de nombreuses reprises tout au long du film. Vagabond, il n'a pas vraiment d'attache et a autant de propriétaires que de noms : Moon, Muta et Œuf. Il s'agit d'un chat très débrouillard, puisqu'il emprunte le métro tout seul ! Mais il est aussi terriblement espiègle : adoptant une attitude flegmatique et indolente, il aime narguer souvent le chien des voisins en se promenant sur leur portail. Ce matou insolent n'est cependant pas un personnage anecdotique, puisqu'il jouera le rôle de guide pour Shizuku, l'amenant au magasin de Nishi et donc à Seiji.


Précédent : Résumé détaillé

Suivant : Analyse

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens