Longs métrages > Pompoko > Personnages


Pompoko : Personnages

Shôkichi & Okiyo

Shôkichi est le narrateur, et le personnage principal. Elève sérieux et appliqué, il s'investit énormément dans l'entraînement qui permettra à une poignée de tanuki de maîtriser la métamorphose. Réfléchi et tolérant, il est toujours de bon conseil quand il participe aux réunions dans le temple, et s'oppose toujours à Gonta le fougueux, pour trouver un terrain d'entente et des moyens d'action moins violents et radicaux. Ce que veut Shôkichi, c'est faire partir les humains sans avoir à recourir à la force.

Un soir en badinant avec Okiyo, jeune tanuki douce et attentionnée qui deviendra sa femme et lui donnera quatre beaux petits tanuki, il décide de tenter avec elle l'opération « étoiles jumelles », visant à mystifier les ouvriers d'un chantier en se déguisant en esprits-jumeaux.

Après la fin de la guerre, Shôkichi devient salaryman (employé de bureau japonais), et Okiyo travaille dans un bar. C'est en rentrant du travail, un soir, plus désespéré que jamais par la morne routine de la vie humaine, qu'il retrouve son ami Ponkichi et les derniers tanuki non-transformistes survivants en train de danser dans un parc.

Ponkichi

Ponkichi est le meilleur ami de Shôkichi, mais il est son parfait opposé. Quand vient l'heure de l'entraînement, Ponkichi se révèle bien peu talentueux pour la transformation, et représente parfaitement le tanuki moyen, préférant se prélasser, faire la fête, ou cueillir de bons gros kakis bien juteux au lieu de travailler.

Tout ce que veut Ponkichi, c'est mener une vie normale, au milieu de sa forêt natale et entouré de ses amis, ce qui deviendra vite impossible, à cause de l'avancée rapide des humains.

Tamasaburô

Tamasaburô (de la forêt d'Oniga) est un jeune et beau tanuki fougueux, plein d'allant, volontaire et intelligent, que le conseil des anciens envoie rechercher les légendaires maîtres transformistes tanuki dans la région de Shikoku. Pendant les débats interminables de ces derniers, Tamasaburô fait connaissance avec la fille de Rokudaime Kinchô, avec laquelle il fonde une famille. Le retour au pays après la fin du printemps en sera d'autant plus difficile. Parti lors d'une nuit de pleine lune, c'est presque un an après qu'il revient accompagné par trois anciens.

Quand tout espoir a définitivement quitté tous les tanuki de la région de Tamakyûrô, il demande à son « beau-père » de rentrer à Shikoku, dans le but de devenir son disciple, et pour revoir sa femme.

Bunta

Bunta du marais de Mizunomi est un grand tanuki, fort et déterminé, qui est choisi à l'issue du grand tournoi de Janken, comme émissaire pour retrouver les maîtres transformistes de la région de Sado. Parti plein d'espoir, il doit finalement faire demi-tour, bredouille et la mort dans l'âme : les tanuki de Sado semblent avoir eux aussi disparu. Son retour au pays après trois ans de pérégrinations est la dernière joie pour les tanuki désespérés, et la montagne a tellement changé qu'il ne la reconnaît plus.

Tsurugame Oshyo

Tsurugame est le plus vieux personnage de la région de Tama. Il siège à tous les conseils de guerre, au même titre que Gonta, Shôkichi et Oroku, mais sa faible autorité lui vaut bien souvent de se laisser marcher sur les pieds par l'un de ces derniers, même s’il a parfois de bonnes idées. Seul Shôkichi évite de lui couper la parole quand il entame un discours.

Mais sous des apparences modestes, Tsurugame reste une éminence du groupe, et sa voix est indispensable pour les grandes décisions, comme pour les tests de transformation des jeunes tanuki.

Oroku Baba

La vieille Oroku est la femme la plus importante du groupe de tanuki de la région de Tama. L’union des clans rivaux survient grâce à son intervention, et c’est elle qui sensibilise la première les autres tanuki au problème des humains. Autoritaire et râleuse, elle entreprend d’entraîner tout le monde à la transformation, exercice difficile que tous ne semblent pas maîtriser. Et même si les jeunes rient d’elle en la traitant de vieille chouette, ou même en composant une chanson moqueuse, elle reste une sorte de maman respectée par les tribus auparavant divisées.

Gonta

Gonta est le chef de l'armée rouge de la forêt de Takaga, située sur la montagne de Tamakyûrô. Il est courageux, violent et impulsif, comme beaucoup de chefs de guerre. Sûr de lui et n'aimant par la contradiction, il engage sur un coup de tête, à la désapprobation générale des autres chefs, une série de violentes escarmouches contre les ouvriers d'un chantier humain, causant trois morts. Alors qu'on le fête au retour de sa campagne d'un jour, il est accidentellement piétiné par une foule qui se précipite sur la télévision pour les informations. Cela lui vaudra un an d'immobilisation, pendant lequel il est soigné par sa femme, désespéré de ne pouvoir participer aux expéditions sur les chantiers.

Tsurugame dit de lui qu'il a le bon état d'esprit pour étudier les humains, ce qui ne l'empêche pas de les détester, et de tout tenter pour convaincre les tanuki de prendre les armes, tel un coup d'état rapidement avorté. Sa fin tragique, lors d'une attaque suicidaire définitive, contre des gendarmes était presque prévisible, et Shôkichi assiste impuissant à ce dernier combat.

Les trois anciens

Les trois anciens qui viennent aider les tanuki de Tamakyûrô viennent de Shikoku, l’un des derniers refuges sûrs pour les tanuki. En effet ils vivent là-bas tous dans des temples, et sont couverts de donation par les humains qui les vénèrent.

Yashimano Hage

Yashimano Hage est un des plus ancien tanuki encore vivants : il fête ses 999 ans lors de l'entraînement destiné au défilé de fantômes dans les rues de la ville nouvelle. Après la mort de son ami Gyôbu, il devient complètement sénile, et se met à prêcher une sorte de religion dansante et chantante pour emplir de joie les tanuki non transformistes qui le suivront, jusqu'à leur départ tragique sur le légendaire bateau au trésor, au son du tambour, les guidant vers leur mort promise.

Daimyôjin Kinchô

Daimyôjin Kinchô, sixième de la lignée des Kinchô, est un meneur d'hommes. C'est le chef des tanuki de Shikoku, et dès son arrivée à Tama il prend en main la direction des opérations. Pendant les longues délibérations des anciens, sa fille s'est mariée avec Tamasaburô, qui est devenu son ami.

Après le défilé des fantômes, le renard transformiste Ryûtarô traite avec Daimyôjin, en vue de la reconversion des tanuki dans l'attraction de parc à thème (le même parc à thème qui a repris à son compte la formidable publicité fournie par le défilé). Daimyôjin accepte son offre, pour mieux berner le directeur sans scrupules en lui volant tout son argent. A la fin du film il retourne dans sa région natale avec Tamasaburô, devenu son disciple.

Inugami Gyôbu

Inugami Gyôbu, chef des 808 tanuki de Matsuyama est le troisième ancien originaire de Shikoku. Grâce à son expérience, il décide de lancer la grande opération d'intimidation des humains lors d'un grand défilé de fantômes, et démons, kami en tous genres. Malheureusement l'énergie demandée lors de cette aventure sera trop grande, et il meurt subitement d'une crise cardiaque en plein milieu de la cérémonie, laissant les autres tanuki totalement démunis.

 


Précédent : Résumé détaillé (2/2)

Suivant : Analyse

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens