Longs métrages > Ponyo sur la falaise > Personnages


Ponyo sur la falaise : Personnages

Ponyo

Ponyo est une petite fille poisson rouge. Elle est curieuse du monde terrestre et rêve de devenir humaine après avoir rencontré Sôsuke, un petit garçon humain.

A la suite de cette rencontre, elle échappe à la vigilance de son père trop protecteur, Fujimoto, qui essaye de la retenir captive pour l’empêcher de retourner dans le monde des humains. Son désir de retrouver Sôsuke est le plus fort. Mais en allant le retrouver et en devenant humaine, elle rompt l’équilibre de la nature et elle provoque involontairement l’inondation du village du jeune garçon. Cela démontre bien l’insouciance de Ponyo, qui frôle même l’égoïsme, puisque pour arriver à ses fins, elle est prête à tout ! Mais on s’aperçoit au fur et à mesure que Ponyo gagne en maturité et en altruisme, comme par exemple dans la scène où elle est prête à donner toutes ses victuailles au bébé et où elle l’étreint maladroitement quand il pleure.

Le vrai prénom de Ponyo est Brünnhilde, mais en rébellion contre son père, elle le rejette. Elle adopte et garde le surnom de Ponyo que lui donne Sôsuke et qu’il a inventé à partir du son que produit la matière élastique de son corps alors qu’elle est encore sous sa première forme de poisson à tête humaine. Son père choisira finalement de l’appeler ainsi, preuve qu’elle est devenue pleinement humaine.

Les trois formes de Ponyo

C’est parce qu’elle a sucé le sang de Sôsuke que le corps de Ponyo subit sa première métamorphose, de sa forme primitive de jinmengyo en hangyojin. Par la suite, en tentant d’échapper à son père, elle se baigne dans l’eau de vie et elle acquiert ainsi le pouvoir d’utiliser la magie, mais aussi de se transformer totalement en humaine.

1 - Jinmengyo : c’est la forme de poisson à tête humaine dans laquelle on découvre Ponyo au début du récit. Elle a déjà la faculté de prononcer quelques mots (probablement du au fait qu'elle a gouté au sang humain).

2 - Hangyojin : c’est une forme intermédiaire. Pour les japonais, ce terme caractérise un humain qui n’en est pas encore complètement un. Ponyo a la forme d’un être humain, mais ressemble aussi à un poisson avec des jambes ou une grenouille. Avec ses yeux très écartés, ses mains et ses pieds à trois doigts, Ponyo est encore enchaînée au monde de la mer. C’est encore une habitante des océans.

3 - Être humain : Sous cette forme, le regard de Ponyo devient vif et curieux comme si elle ne voulait rien rater du monde qui l’entoure. Elle est émerveillée par la découverte de ses jambes et de ses pieds. Grâce à son visage ouvert et son corps toujours en attente, on peut comprendre qu’elle est curieuse et active. Elle adore visiblement cette apparence d’être humain et ne souhaite plus la quitter. Mais quand le pouvoir de la magie n’est plus efficace ou quand elle fatigue, elle régresse à la forme hangyojin.

Sôsuke

Sôsuke est un jeune garçon de cinq ans, insouciant et honnête, qui vit dans un petit village au bord de la mer. Il habite une maison tout en haut d’une falaise. Comme son père est capitaine de bateau et qu’il est toujours absent, il vit seul avec sa mère Lisa. Il adore la mer et les bateaux, probablement grâce à son père mais aussi pour tisser un lien avec lui, car il lui voue une grande admiration. C’est peut-être pour cela qu’il porte un soin tout particulier à son modèle réduit de bateau et à sa casquette de marin offerts par son père Kôichi. De même, pour communiquer avec lui plus facilement, et malgré son très jeune âge, il a appris le morse.

Il croise par hasard le chemin de Ponyo, au bord de la mer, et lui promet de la protéger. Cette promesse le guidera tout au long de l’aventure, car Sôsuke apparaît comme étant un petit garçon très protecteur et attentionné. Cet altruisme profond, il l’exprime pour Ponyo, mais aussi pour sa mère, ou encore les vieilles dames de la maison de retraite.

On a ainsi souvent l’impression qu’il est déjà adulte. Cependant quand il est séparé de Lisa et qu’il est inquiet, il laisse alors transparaître son côté enfantin.

Lisa

Lisa est la maman de Sôsuke. Cette jeune femme s’occupe avec autant de savoir-faire de sa maison que de son travail d’aide soignante à la maison de retraite des Tournesols. Elle élève toute seule Sôsuke car son mari n’est pas souvent au foyer à cause de son travail. Cette situation la désespère, car sa famille n’est que très rarement réunie.

De caractère gai et franc, elle agit d’abord avant de réfléchir. Sa façon « sportive » de conduire reflète bien ce trait de caractère. Le corps mince et fin, les cheveux courts et ses attitudes traduisent aussi son caractère dynamique, parfois même impulsif. Lisa est la mère de Sôsuke mais elle pourrait parfois être sa sœur. Selon les critères physiques de Hayao Miyazaki, elle semble être très jeune et, détail qui sème le trouble, Sôsuke l’appelle par son prénom.

Lisa a en fait plusieurs visages. Celui de la figure maternelle « classique » quand elle s’occupe de Ponyo et Sôsuke avec bonté et gentillesse. Celui de la grande sœur, prête à regarder et à accepter le monde qui l’entoure à travers les yeux de Sôsuke. Celui d’une petite fille, quand elle est déçue, comme lorsqu’elle apprend que son mari ne rentrera pas au foyer et qu’elle se met à bouder. Les rôles sont alors totalement inversés, puisque c’est Sôsuke qui s’occupe d’elle et la console. Lisa a donc de multiples facettes, révelant une personnalité plus complexe qu’il n’y paraît, à l’image de la femme d’aujourd’hui.

Kôichi

C’est le papa de Sôsuke et le mari de Lisa. Kôichi est le capitaine du cargo Koganei Maru qui navigue sur la mer intérieure du Japon. A cause de son travail, il est souvent loin de chez lui et ne peut pas rentrer souvent à la maison. Mais il aime sa famille plus que tout au monde.

Bon capitaine, grand gaillard au visage doux et gentil, il est idolâtré par Sôsuke. Il essaye de compenser son absence au foyer en offrant des cadeaux à son fils, comme une casquette, un modèle réduit de bateau ou encore des jumelles, qui auront leur utilité au cours du récit. En outre, il a également appris le morse à Sôsuke, avec lequel il communique, le soir, à distance. C’est aussi un des seuls à avoir perçu la véritable nature du tsunami, à savoir Ponyo courant sur de gigantesques poissons-vagues.

Fujimoto

Fujimoto est le père de Ponyo. Désespéré par l’attitude des humains qui polluent et salissent la mer, il a abandonné la vie terrestre et son statut d’être humain pour aller vivre au milieu de la faune et la flore des océans. Il voyage sous l’eau à bord d’un bateau sous-marin qu’il a baptisé le Requin pèlerin, caractérisé par quatre nageoires de poisson.

Fujimoto est aussi un chercheur, voire un savant fou. Au cours de ses longues recherches au fond de la mer, il a inventé l’eau de vie, liquide qui revitalise l’énergie des êtres vivants de la mer. Grâce à cela, il espère renverser le rapport de force qui existe entre la mer et les continents et ainsi replacer, comme il y a longtemps, la mer au centre du monde.

Physiquement, ses cheveux hirsutes, ses yeux cernés et dans le vague, ainsi que son costume bariolé traduisent sa personnalité extravagante et provoque le malaise chez les gens qui le croisent. Lorsqu’il revient sur la terre ferme, il est harnaché d’une pompe sur le dos avec laquelle il asperge d’eau de mer son chemin, montrant ainsi de manière comique à quel point il exècre le monde terrestre et préfère la vie aquatique.

Amoureux transi de la mère de Ponyo, il espère que leur fille sera la prochaine monarque du monde. Père ultra-protecteur, il n’arrive pas à comprendre Ponyo qui se rebelle contre ce destin tout tracé. Au fur et à mesure, il oubliera ses grands projets de destruction du monde tout en acceptant le choix de sa fille, se réconciliant ainsi avec le monde terrestre et sa propre nature.

Gran Mamare

Maman de Ponyo mais aussi divinité de la mer, Gran Mamare est la mère de la mer. Elle a pendant longtemps protégé et observé la faune et la flore des océans.

Quand elle apparaît dans le film, près du Koganei Maru, elle semble immense. Plus tard, face à Fujimoto, elle prend taille humaine, grâce à la magie. Quelque soit sa taille, elle n’est à aucun moment inquiétante et semble n’être que douceur et amour. Cette impression est accentuée par la présence à chaque fois de l’astre lunaire lors de ses apparations, qui apaise d’une douce lumière l’atmosphère et adoucit les formes de la déesse.

Contrairement à Fujimoto, elle approuve la relation de Ponyo et Sôsuke et espère que de leur rencontre naîtra une nouvelle relation entre la mer et les êtres humains. C’est pourquoi elle accepte de métamorphoser définitivement Ponyo en être humain.

Autres personnages

Les sœurs de Ponyo

Ces jeunes filles poissons rouges sont élevées dans un aquarium sphérique créé par Fujimoto. Elles sont très nombreuses et se déplacent toujours en groupe. Elles portent une grande affection à leur grande sœur, pleine de vitalité, et la soutiennent dans son évasion du repaire de Fujimoto.

Au premier abord, on a l’impression qu’elles se ressemblent toutes. Puis en faisant plus attention, on s’aperçoit qu’elles sont toutes différentes les unes des autres, notamment par la forme de leur visage.

 

Les poissons d'eau

Par la force de la magie, Fujimoto insuffle la vie à l’eau de mer qui devient vivante et consciente. Les poissons d’eau (Suigyo) sont pourvus de deux grands yeux et leur corps, à base d’eau de mer, est de masse et de taille variable.

Ils sont les serviteurs fidèles du père de Ponyo et l’aident à capturer sa fille lors de sa première incursion dans le monde des hommes. Ils peuvent aussi, par exemple, lui servir d’échelle afin d’épier l’intérieur de la maison de Sôsuke. Ces personnages ont un rôle avant tout comique, leurs missions échouant à chaque fois lamentablement !

Les mémés de la maison de retraite des Tournesols

Ce sont trois vieilles dames en fauteuil roulant qui fréquentent la maison de retraite dans laquelle travaille Lisa. Elles y résident seulement le jour mais n’y dorment pas la nuit. C’est un lieu qui leur permet d’échapper à la solitude dans laquelle leur âge les a peu à peu enfermées. Tous les jours, elles attendent impatiemment de passer un peu de temps avec Sôsuke, petit grain de folie dans leur quotidien paisible et monotone.

Leur rencontre avec Ponyo et le monde de la mer va changer le cours de leur vie terne, puisqu’au contact du pouvoir et de l’énergie de l’eau de vie, elles vont retrouver une seconde jeunesse et la possibilité de marcher.

Yoshie : elle parle lentement et son caractère est doux comme le suggère son physique tout en rondeur.

Kayo : elle s’entend bien avec Yoshie. Elle est d’ordinaire calme mais lorsqu’elle obtient le pouvoir de remarcher, elle devient subitement très active.

Toki : elle n’est pas très agréable et est toujours contre tout. Elle semble ne pas supporter Sôsuke, mais son comportement final montre en fait qu’elle est très attachée au petit garçon. Si Toki est un peu difficile, au fond ce n’est pas une mauvaise personne. Elle a simplement un peu de mal à communiquer et exprimer ses sentiments. C’est aussi une des seules à percevoir la véritable nature de Ponyo lorsqu’elle est sous forme de poisson, ce qui lui fera augurer le tsunami et la paniquera à juste titre. C’est la seule des trois grands-mères à utiliser un fauteuil électrique. A travers cette petite fantaisie, on ne sait pas si Hayao Miyazaki veut ainsi montrer un personnage aisé ou bien s’il s’agit de montrer son manque de confiance dans les autres.

Kumiko

Petite camarade de Sôsuke au jardin d’enfants des Tournesols. Précoce et entreprenante, elle est apparemment amoureuse de notre héros et tente par tous les moyens d’attirer son attention. Par jalousie envers Ponyo, elle en viendra à se moquer d’elle et verra en retour sa robe neuve toute mouillée.

Le couple et l'enfant

Ce jeune couple voyage à bord d’un bateau avec leur nouveau-né après l’inondation du village. La mère est justement une connaissance de Lisa, que Sôsuke et Ponyo recherchent.

Le bébé qu’elle tient dans ses bras semble porter un regard blasé sur le monde : il boude et fait la grimace. Mais sa rencontre avec Ponyo transforme comme par magie son humeur maussade.

 


Précédent : Résumé détaillé

Suivant : Analyse

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens