Longs métrages > Mon voisin Totoro > Personnages


Mon voisin Totoro : Personnages

Satsuki Kusakabé

Satsuki est une jeune fille de 10 ans. Elle va à l'école primaire, dans une classe équivalente à notre CM2 français. Elle est très active, gaie, charmante et curieuse du monde qui l'entoure. Elle n'aime pas les jeux de filles et préfère courir, sauter, rire ou se battre avec les garçons. Sociable, elle se fait rapidement des amis dans sa nouvelle école. Sérieuse et mature, elle joue à l'adulte avec beaucoup de patience, remplaçant sa mère absente et assumant un rôle de femme au foyer. Elle doit s'occuper de son père distrait et de sa sœur cadette, incapables de gérer les petits tracas de la vie quotidienne.

Comme tous les membres de sa famille, elle est très attristée par l'absence de sa mère au foyer. Elle lui écrit souvent pour lui parler de ses journées et se sentir plus proche d'elle. Contrairement à Mei, encore trop petite, Satsuki a conscience que la maladie de sa mère peut être grave et garde une certaine retenue en sa présence. Mais à force d'étouffer ses sentiments et ses craintes et de se prendre pour une adulte, le moral de Satsuki atteint ses limites dans la dernière partie du film et elle fond en larme à l'idée que sa mère puisse mourir. Heureusement, elle a encore en elle l'enthousiasme et l'émerveillement propres à l'enfance. Ainsi, sa rencontre avec Totoro prouve qu'elle ne semble pas encore prête à vouloir entrer complètement dans le monde des adultes.

Mei Kusakabé

Mei est une fillette de 4 ans. C'est la sœur cadette de Satsuki. Elle est impulsive, audacieuse et surtout, débordante d'énergie. Elevée à la ville, la découverte de la nature est pour elle un émerveillement de tous les instants. Elle semble plus sensible aux événements fantastiques qui l'entourent au quotidien que sa grande sœur et surtout que son père. Son jeune âge lui permet de mieux « voir » les choses. Sa solitude, peut peut-être également expliquer cette faculté.

Le plus souvent muette lorsqu'elle est loin de sa sœur et timide avec les inconnus, paradoxalement, elle devient curieuse et entreprenante quand elle est seule. Elle est toujours en quête de nouvelles expériences. Il suffit qu'il se passe quelque chose d'intéressant ou d'amusant pour qu'elle soit prête à tout, même à s'aventurer dans les endroits étranges ou sur le ventre de créatures inconnues !

Comme les enfants de son âge, elle est un peu capricieuse, elle aime se trouver au centre des attentions et être entourée des personnes qu'elle aime. C'est pourquoi, peu consciente de la gravité de la maladie de sa mère, elle a du mal à accepter son absence prolongée.

Bien qu'elle soit très différente de Satsuki, elle admire sa grande sœur comme une mère et aimerait lui ressembler. Ainsi on la voit souvent la suivre et l'imiter.

Tatsuo Kusakabé

Tatsuo est le père de Satsuki et Mei. C'est un jeune archéologue. Il gagne sa vie comme professeur non titulaire d'une université à Tokyo et fait aussi de la traduction. Il passe la plupart de son temps dans son bureau, plongé dans ses recherches, et n'en sort que pour donner ses cours deux fois par semaine.

Malgré un air sérieux et calme, il est plutôt distrait, tête en l'air et peu doué pour la vie quotidienne. Il laisse donc ses filles s'occuper de tout. Ses négligences contrastent avec le sérieux de sa fille aînée. Mais c'est un père sympathique, aimant et dévoué. Ses filles l'adorent car c'est un parfait compagnon qui, de temps en temps, sait s'amuser comme un enfant et partager leurs joies.

Même si c'est un esprit ouvert, c'est tout de même un adulte trop occupé par son travail et qui a perdu son innocence. Ainsi il ne verra jamais Totoro.

Yasuko Kusakabé

Yasuko est la mère de Satsuki et Mei. Elle est atteinte de tuberculose et suit un traitement à l'hôpital de Shichikokuyama. C'est pour lui rendre plus souvent visite que toute la famille s'est installée dans les environs.

C'est une femme douce, intelligente et cultivée. Sereine, elle attend patiemment l'instant où les docteurs l'autoriseront à quitter l'hôpital. Malgré la maladie, elle reste une maman très attentionnée. Et le plaisir qu'elle prend à faire des choses simples comme brosser les cheveux de Satsuki montre les liens forts unissant les Kusakabé. Malgré son éloignement, l'influence de la mère est évidente. Elle est un modèle pour Satsuki, qui d'ailleurs lui ressemble beaucoup.

Grand-Mère

Grand-Mère est une vieille dame dont la famille possède la ferme voisine à la maison des Kusakabé. C'est aussi la Grand-Mère de Kanta. Elle s'est occupée de la maison des Kusakabé quand celle-ci était encore vide. Elle s'attache très vite à Satsuki et Mei, qui lui rappellent sa propre enfance. Ainsi, elle est heureuse de veiller sur elles lorsque leur père s'absente pour l'Université.

Bien qu'elle soit âgée, Grand-Mère est encore assez vigoureuse et en bonne santé pour aider les Kusakabé à nettoyer leur maison, pour travailler à la rizière et s'occuper de son potager. Vite adoptée par Satsuki, moins vite par Mei, c'est à elle que Satsuki confiera ses craintes sur la maladie de sa mère.

Kanta

Kanta est le fils des voisins des Kusakabé et le petit fils de Grand-Mère. Il est dans la même classe que Satsuki. Depuis qu'il a vu sa nouvelle voisine pour la première fois, il se sent bizarrement attiré vers elle mais ne sait pas bien interpréter ses sentiments. Au lieu d'être doux et affectueux, Kanta a l'attitude habituelle des garçons de son âge pour montrer son attirance à une fille : il ne peut s'empêcher de lui dire du mal sans aucune raison !

Sa timidité l'empêche de s'exprimer franchement. Mais ses actions parlent pour lui et montrent une nature attentionnée. Ainsi, lors d'une averse, il prête son parapluie à Satsuki et Mei, mais il ne le dira pas à sa mère, préférant la laisser croire qu'il l'a perdu, au risque de se faire disputer. Il mobilisera également tous ses efforts pour aider Satsuki à retrouver Mei à la fin du film.

Les Totoros

Les Totoros sont des esprits de la forêt. Totoro est le nom « générique » de la race des créatures du film bien qu'on l'utilise en général pour désigner le grand Totoro.

Dans le film, on distingue trois tailles de Totoros : le grand (Chô Totoro), le moyen (Chû Totoro) et le petit Totoro (Chibi Totoro). Le plus gros, de couleur grise, avoisine les 2 mètres de haut, le moyen, de couleur bleue, environ 60 cm, et plus petit, de couleur blanche, 30 cm. Outre leur différence de taille et de couleur, le nombre de tâches sur la poitrine peut également varier : 9 pour le grand, 3 pour le moyen et aucune pour le petit.

Installés dans la région bien avant les êtres humains (selon Hayao Miyazaki, le plus gros est âgée de 3 000 ans), les Totoros ressemblent à un croisement de raton laveur et de hibou. Ils vivent secrètement dans la forêt, se nourrissant de glands. De nature très sensible, ils aiment le calme et la tranquillité. Sous les racines du camphrier qui domine la forêt, ils habitent une immense grotte tapissée de mousse et d'espèces végétales aujourd'hui disparues. C'est dans cette demeure que le grand Totoro dort la journée tandis que le petit et le moyen Totoro ramassent des glands et les mettent dans de grands pots. Selon Miyazaki, « Totoro a appris la poterie de l'ère Jômon (-10 000 à -300 avant J.-C.) des mains même des habitants de cette époque ». Outre dormir et récolter les glands, leur seule autre activité semble être de jouer de l'ocarina au clair de lune, perché sur la plus haute branche du camphrier.

Malgré des pattes pourvues de longues griffes, ce sont des esprits pacifiques et inoffensifs, que seule l'innocence des enfants permet encore de rencontrer. Aussi le petit Totoro semble surpris de constater que Mei puisse le voir lorsqu'il passe devant elle dans le jardin. Il ne semble d'ailleurs pas pouvoir garder son invisibilité longtemps devant elle, comme si il perdait ses pouvoirs face au jeune âge de Mei. Cette explication se confirme lorsque Grand-Mère explique, un peu plus tôt dans le film, quelle aussi voyait toutes sortes de phénomènes étranges lorsqu'elle était plus jeune.

Au début du film, Totoro ne s'intéresse pas au monde des humains et ne prête pas attention aux deux fillettes. Mais il est séduit par le parapluie que Satsuki lui prête, à cause du bruit que font les gouttes de pluie à son contact. En échange du parapluie, issu du monde des humains, il offre des graines magiques, issues de son univers. Attendri par la patience qu'on les deux fillettes pour essayer de faire pousser les graines, l'esprit de la forêt les aidera à les faire sortir de terre puis les invitera à partager ses jeux nocturnes. Vers la fin du film, sensible à la détresse de Satsuki, Totoro fera appel au Chat-Bus pour retrouver Mei et mettre ainsi un terme à la crise familial que traverse les deux sœurs.

Le Chat-Bus

Esprit cartésien, passez votre chemin ! Le Chat-Bus ou Neko-Bus est exactement ce que son nom indique : un chat gigantesque qui fait office de bus ! Selon Miyazaki, «le Chat-Bus est un simple chat monstre. Il a vu un bus et ça lui a plu». Avec la toupie, le Chat-Bus semble être le second moyen de locomotion préféré de Totoro.

Ses yeux dorés lui servent de phares et ses douze pattes lui permettent de ce déplacer à une vitesse extraordinaire. Rien ne le ralentit, il galope au dessus des champs et file encore plus vite qu'un train, aussi bien sur terre et sur l'eau que sur les lignes électriques ! Même les arbres de la forêt s'écartent sur son passage ! Comme les Totoros, il peut se rendre invisible et passer entre les hommes sans que personne ne le voit. Son passage est simplement ressenti comme un vent soudain. Comme les Totoros, c'est un esprit de la forêt qui ne peut être vu que des enfants au coeur pur.

Il n'y a pas de porte pour entrer dans le Chat-Bus, c'est une fenêtre qui s'agrandit pour laisser passer les passagers. Son intérieur est entièrement recouvert de fourrure. Quand il court, les sièges s'adaptent à la hauteur et aux corps des passagers pour leur permettre d'apprécier le paysage et éviter d'être secoués. Bien sur, comme pour tous les bus de Matsugô, il dessert les mêmes arrêts que les bus normaux et une pancarte indique sa destination. Extrêmement serviable, c'est lui qui retrouvera Mei et emmènera les deux enfants voir leur mère à l'hôpital à la demande de Totoro.

Les noiraudes

Appelées aussi makurokuro suké, les noiraudes sont des petites créatures fragiles et timides qui ressemblent à des boules de suie poilues de la taille d'un bogue de marron.

Selon l'explication cartésienne de Monsieur Kusakabé, on les voit souvent lorsque l'on passe brusquement d'un endroit bien éclairé à un endroit sombre. On voit alors de petites tâches noires devant les yeux parce que notre vision n'a pas le temps de s'habituer à ce changement de lumière, ce sont les noiraudes. Selon Grand-Mère, elles vivent dans les maisons vides et les couvrent de suie et de poussière. Une fois que la maison est à nouveau habitée, elles s'en vont, ne supportant pas les rires et les mouvements des humains ! Il semble que celles de la maison des Kusakabé aient élus domicile dans le passage sous les arbustes qu'emprunte Mei lorsqu'elle va découvrir le gros Totoro.

Les noiraudes sont totalement inoffensives, mais elles sont très salissantes !


Précédent : Résumé détaillé (2/2)

Suivant : Analyse

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens