Hommages > Ghibli et la BD occidentale > Encyclopédie évolutive > H


Ghibli dans la BD occidentale : H

HORNSCHEMEIER Paul

... « Sinon, je suis un grand fan d' Astro boy depuis toujours. Et je suis aussi, bien évidemment, très fan des films de Miyazaki. »

Propos recueillis dans Bang n°1 spécial Mangas.

HOTTIN Bertrand

J’ai connu le travail de Miyazaki par un ami quand j'étais étudiant aux beaux-arts, pour la découverte lors d'un premier visionnage, sinon j'ai dû le découvrir dans Animeland (à l'époque fanzine) il y a une dizaine d'années je pense.
Je dirais que tout l'univers m’a séduit : le design des perso est chaleureux, pourtant j'apprécie souvent un design plus typé avec des visages plus vindicatifs, style Shingo Araki, d'ailleurs je trouve que Haku dans Chihiro et plus encore Haru dans Le Château ambulant s'en approchent. Mais aussi et surtout les décors, je te l'ai déjà précisé j'y attache une grande importance, et ceux des studios Ghibli sont particulièrement soignés. Je viens d'ailleurs de commander le deuxième Artbook de Oga Kazuo.

Une illustration pour un travail d'atelier, lorsque j'étais à l'Académie des beaux arts de Tournais.

J’ai vu tous les films du studio et j'apprécie leur production globale, même si j'ai sans doute une préférence pour Miyazaki. Le Tombeau des Lucioles par exemple a été une surprise énorme, je n'oublierai jamais la soirée vidéo qu'on avait prévu avec des amis il y a plus ou moins 7 ans, et qui s'est arrêtée après le visionnage de ce premier film... Impossible de regarder autre chose après cela, chacun est rentré chez soi.
Cela dit, c'est sans conteste Princesse Mononoke que je préfère, peut être parce que c'est le premier Ghibli que j'ai vu au cinéma et ça joue toujours, mais aussi parce que je partage le message sur la nature qui y est développé. Certes on le retrouve aussi dans Totoro et même les autres Miyazaki, mais il est plus dur dans Mononoke, avec en plus toujours cette absence de manichéisme. Juste les actes et les conséquences.
Comme je viens de le dire je partage sans doute avec Miyazaki son amour de la nature. J'aime la vue de ces grands espaces naturels aux lumières magnifiques, mais aussi parce que ce n'est qu'une vue d'ensemble du monde du Vivant qui incite à se pencher un peu plus sur un simple brin d'herbe. Son travail et aussi celui de toutes les équipes qu'il réunit pour ces film m'influence.
J'ai beaucoup aimé Le Château Ambulant, même si on sent peut être moins la patte de Miyazaki, mais dirais-je la même chose si j'ignorais qu'il s'investit moins personnellement sur ses films maintenant ? Difficile à dire objectivement quand ce genre de remarque circule, alors même que le film n'est pas encore sorti...
Quoi qu’il en soit, ce dernier film tend à montrer que même moins personnelles, ses inspirations peuvent toujours être très intéressantes et véhiculer ses propres idées, sans pour autant tomber dans le machine à produire de Disney.  Il  ne sort pas un film tous les ans et il ne le fera plus très longtemps non plus je pense…
Alors j'irai voir un prochain Miyazaki sans hésiter et il y a peu de chance selon moi que j'en sorte en disant "il m'a déçu" . Il ne me fera peut être pas autant d'effet qu'un Mononoke, mais ça, ça n'arrive pas tous les jours non plus...

 

Nouvelle dédicace de B. Hottin, spécialement créée pour la sortie de son album Pandala :

 

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens