Musée Ghibli > Exposition temporaire « Heidi : le travail des créateurs »


Exposition temporaire 2005
Heidi : le travail des créateurs


Dans le cadre de ses expositions temporaires, du 21 mai 2005 à fin mai 2006, s’est déroulée au musée Ghibli une exposition consacrée à la série Heidi. Intitulée « Heidi : le travail des créateurs », elle a été produite par Gorô Miyazaki. Elle retraçait, au travers d’une poignée de salles, l’aventure de la création de la série en présentant documents de production d’époque, des maquettes inspirées de l’univers de la série ainsi que des planches de bandes dessinées créées spécialement par Hayao Miyazaki pour cet événement. Nous vous proposons une visite virtuelle de l'exposition.
Laissez-vous guider et pensez à cliquer sur les images pour les voir en haute définition !


Vue générale de l'exposition

Les maquettes

  

Le monde de Heidi

  

La vie de Heidi à la montagne

  

Le village de Dörfli et la ville de Maienfeld

Image 1 : Dörfli, le village natal de Heidi.
Image 2 : Maienfeld, la ville qui se trouve en dessous de Dörfli.
Image 3 : La maison d’hiver de Heidi et de l’Oncle de l’Alpe, au bord de Dörfli.

Les reconstitutions

  

La vie au chalet de l’Oncle de l’Alpe

Image 1 : Vue générale du chalet.
Image 2 : Objets de la vie quotidienne, installés autour du feu, utilisés par les personnages dans la série.
Image 3 : La table en bois du chalet et sa vaisselle. Au fond, à gauche, la machine à fabriquer du beurre de l’Oncle de l'Alpe.

  

La salle de travail de l’Oncle de l’Alpe

On observe, en plein milieu de cette reconstitution, le principal outil de travail de l’Oncle de l’Alpe, qui lui sert à fixer ses planches de bois pour les travailler. Si on appuie sur la pédale, la tête descend et maintient la planche. C’est avec cet outil que Grand père à fabriquer le tabouret de Heidi et a aidé Pierre à fabriquer sa luge pour la course entre écoliers.

 

Le coin où travaille Grand-mère avec son métier à filer

Sur l’affichette (photo de droite) : « Autrefois, en Europe, les femmes du village fabriquait du fil pour gagner de l’argent. C’était leur principale activité. Ce type de travail n’existe pas au Japon. »

Les documents de production

 

De gauche à droite : Hayao Miyazaki, Yôichi Kotabe et Isao Takahata

Du 16 ou 25 juillet 1973, afin de bien s’imprégner de la vie européenne, Isao Takahata, Hayao Miyazaki, Yôichi Kotabe et Junzo Nakajima (un des producteurs de Heidi) effectuèrent un voyage de repérage en Suisse et à Francfort, en Allemagne. A cette époque, cette démarche était nouvelle pour la production d’une série d’animation pour la TV.

Les photos de repérages

 

Image 1 : Mur de photos de repérage.
Image 2 : Cette image est titrée « la fabrication du fromage ». Sur la photo du dessus, on peut reconnaître un chalet quasiment identique à celui qui apparaît dans la série.

La recherche des personnages

 
 

Images 1 et 2 : Habitants rencontrés et dessinés par Yôichi Kotabe. Ces dessins furent utilisés pour créer des personnages de la série.
Images 3 et 4 : Planches de modèles. De l’époque de la production de Heidi, il reste encore environs 70 dessins sur les personnages réalisés par la main de Kotabe.

Martha Pfannenschmid

  

Images 1 et 2 : Murs de dessins de Martha Pfannenschmid. Cette spécialiste des dessins scientifiques a commencé sa carrière comme illustratrice indépendante. Elle a beaucoup retenu l’attention de l’équipe de repérage durant son voyage par son dessin très détaillé.
Image 3 : C’est lors de leur visite au musée Spyri, à Zurich, que le conservateur remet à l’équipe de repérage un exemplaire de Heidi illustré par Pfannenschmid. La version allemande du livre fut publiée en Suisse, juste après la seconde guerre mondiale. A l’époque, le livre ne comportait pas de dessins, il fallait acheter des tablettes de chocolat ou des articles de papeterie pour obtenir les illustrations. Le livre était en deux parties. Il fallait rassembler 241 dessins pour les compléter.

Heidi dans le monde

  

Les scénarios des 52 épisodes et les deux volumes de la version japonaise du roman Heidi, traduite par Ueno. C’est cette traduction qui a servie de base pour la série car au Japon, il existe différentes versions du livre. On peut également observer le disque vinyle espagnol de la série, les partitions et paroles du générique, et à droite, des extraits du story board.

Produits dérivés d’origine européenne.

Heidi a eu énormément de succès en Europe. En France, bien entendu, mais aussi en Italie et en Espace, dont l’adaptation est très appréciée par Isao Takahata car elle respecte bien, selon lui, la version originale. Il est vrai que les génériques de début et de fin sont des adaptations musicales fidèles de la version japonaise. Les versions française et italienne, quant à elles, partagent les mêmes partitions musicales mais sont différentes des originales. Néanmoins, elles respectent également bien l’ambiance de la série.
A noter que l'adaptation française prend également des libertés dans l’attribution des noms des personnages principaux. Mais il faut quand même ici défendre notre bonne vieille version française, qui est en fait un doublage québécois, véritablement de très bonne qualité, réalisé à une période encore bénie pour les doublages de série d’animation, avec des doubleurs concernés, des voix parfaitement bien choisies, en particulier celle de Heidi, véritablement marquante.

Fiche technique

Titre : « Heidi : le travail des créateurs »
Dates de l’exposition : Du 21 mai 2005 jusqu’à fin mai 2006
Planification et conception : Hayao Miyazaki
Producteur : Gorô Miyazaki

Source : fascicule de l'exposition temporaire « Heidi : le travail des créateurs »
Remerciements : merci à Yasuka pour les traductions !
Dernière mise à jour : 17/04/2014

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens