Retour sur le site
Nous sommes actuellement le 04 Juin 20 03:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 11:56 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 09 20:12
Message(s) : 112
Localisation : Paris V
[quote="princedelu"]Alors oui M Hisaishi est un musicien extraordinaire ce concert etait bien evidemment un moment unique, mais je veux juste vous dire que cet homme n'est pas qu'une boule de sympathie, il a d'autre cotés mon agréables.


Mais ca c'est le cas de tout le monde, on a tous des faiblesses, c'est humain. Est-ce pour autant une raison pour l'insulter ? De plus les faiblesses sont généralement accentués par le milieu du showbizness, d'où ce genre de caprice plus ou moins ordinaire chez les gens célèbres. Ce n'est pas une surprise. Les gens qui les servent, c'est triste à dire, sont engagés pour accepter ces conditions.
Encore autre chose, Miyazaki est connu pour être féministe, j'ai par conséquent du mal à envisager qu'il soit si ami avec un macho, mais je peux me tromper :? .

A part ca, la chanson de mononoke :

http://www.youtube.com/watch?v=TXUJfymvU7k

_________________
Mieux vaut être un Socrate dépité qu'un cochon ravi !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 12:13 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Nov 08 20:04
Message(s) : 1006
Localisation : Entre deux pages d'un livre...
Qu'il soit sympa ou non, j'aurai tant aimé y être !
J'espère qu'il reviendra en France (je ne me fais pas trop d'illusions, surtout s'il vient dans des cas pareils, je préfèrerai qu'il ne vienne pas) et en attendant je me console avec les vidéos...

_________________
"Vous pensez peu au futur, n'est-ce pas? C'est le privilège de la jeunesse." Bonjour Tristesse, Françoise Sagan.

[color=#BF0000]Gütiokipänjä ![/color]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 12:15 
Hors-ligne
Webmaster
Webmaster
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juil 04 19:04
Message(s) : 204
Princedulu, c'est déjà un peu mieux lorsque tu t'expliques un peu plus et ne te rues pas dans les brancards sans explications.
Ensuite, je ne sais pas trop quoi penser de ce que tu nous expliques. Il doit y avoir maintenant un peu plus d'un dizaine d'année, j'avais eu l'occasion de le croiser et j'avais le souvenir de quelqu'un de sympathique et de très accessible (j'avais été bien chiant ce jour là, pourtant, notamment pour une dédicasse ^^) et pas du tout prétentieux (et son traducteur était une femme aussi à cet époque de mémoire).
Les choses ont peut être changées entretemps... Le succès international aidant ? Mais à la rigueur, je m'en fiche un peu. Je ne vis pas avec et çà n'enlève rien à son talent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 16:30 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 10 17:06
Message(s) : 314
Localisation : Ici, là-bas, ailleurs...
Bonjour à tous :) !

Concert magnifique, cela va sans dire où Mr. Hisaishi virevoltait entre son piano, l'orchestre symphonique et le choeur. Pour être honnête, j'en avais les larmes aux yeux. D'abord sur Nausicaä, première à ouvrir le bal. Les larmes aux yeux parce soudain, on reconnait les notes, pour les avoir tant écoutée et on se rend compte qu'on est là et que, en face de nous, c'est Mr. Hisaishi et soudain, Nausicaä défile sur l'écran. Et, devant cette musique si belle, on revoit le Japon, les images de ce pays dévasté par le tsunami d'abord, par Fukushima ensuite. Et là, je peux vous dire que ces images là sur cette musique si belle, et bien, on pleure.
Le concert a été magnifique. Avec un public bien éloigné des publics des concerts symphoniques, ce qui a ses avantages comme ses inconvénients. Avantage pour la sympathie, l'émotion, inconvénient pour les applaudissement durant les silences ou à la fin de la vibration de la note aux fins de morceaux. La première partie était pour moi orientée sur le cinéma... avec une mise en parallèle très intéressante sur la thématique de la guerre entre Princesse Mononoke et Le Mécano de la Générale.
La seconde, elle, portait sur le tremblement de terre. Commençant par l'entraînant Merry Go-round pour partir ensuite sur l'infiniment triste mais magnifique Departure (avec un duo piano/violoncelle tout simplement magnifique de grâce et de retenue) et finir... par Ponyo, hautement symbolique d'autant plus que sur le morceau d'avant, des images de la catastrophe défilait sur le grand écran, auxquelles sont succédés l'éloge maritime de Ponyo. Deux rappels (que je soupçonne d'être intégrés d'office au spectacle...). Avec le premier en magnifique point final de ce concert émouvant : Ashitaka to San, commençant très simplement par le piano de Mr. Hisaishi, en solo.
Et puis Totoro, comme un immense cadeaux, salué et acclamé dès les premières notes par une ovation monstrueuse d'enthousiasme.

Ce grand monsieur avait l'air de bien s'amuser, notamment en dirigeant les choeur.

Maintenant, j'aimerais quand même pousser un énorme coup de gueule contre le Zénith. On ne parlera pas de l'acoustique ridicule pour un orchestre symphonique...et encore moins de la sono qui lâché bien avant la fin... ni de l'amateurisme du monsieur au montage qui montre Hisaishi alors que celui-ci désigne des musiciens dans l'orchestre pour qu'ils saluent et soient salués... L'organisation était déplorable. On ne laisse pas entrer les gens 20 min après le début dans un concert symphonique, enfin ! Et pour avoir été placée en plein devant les escaliers, je peux vous que ça me reste en travers de la gorge ! Je précise que j'ai souvent assisté à des concerts "classiques" et que tout le monde était rentré 10 min avant le début... et qu'on ferme les portes, billets ou pas billets... Je ne vise pas les personnes incriminées mais l'organisation, passer un message d'avertissement, ce n'est tout de même pas la mort !

_________________
"Sans savoir pourquoi
j'aime ce monde
où nous venons pour mourir."
(Natsume Sôseki)

"Je préfère être un Homme à paradoxes plutôt qu'un Homme à préjugés".
(Jean-Jacques Rousseau)


Dernière édition par Lii le 25 Juin 11 21:29, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 17:07 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Juil 07 14:58
Message(s) : 846
Localisation : Entre les speculos, le chocolat et les gauffres
Merci Lii pour cette brillante description.

Je suis surpris d'apprendre qu'il y avait des mentions de la catastrophe sur l'écran géant, une bonne initiative, même si ce devait être particulièrement poignant. Je comprend mieux pourquoi il y a tant de mentions de pleurs, le concert avait l'air particulièrement intense et bien construit.

Et j'avoue être surpris par ton explication du choix des morceau. ça colle en effet parfaitement bien vu le programme. Un concert plus réfléchis que je ne l'avais imaginé. Ah, je commence à regretter de l'avoir raté!

_________________
«La compréhension est un cas particulier de malentendu »(A. Culioli, 1990)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 17:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Sep 05 19:48
Message(s) : 33
Vu sur le facebook "officiel" de Joe Hisaishi :
[quote]Dommage que la plupart des gens se soient levés en UNE seconde quand l'orchestre est parti, il revenait nous jouer un morceau piano solo mais il n'a donc pas pu...
Vous êtes trop pressés é_è

Pourquoi pas après tout ?
D'ailleurs petit coup de gueule pour les gens qui se sauvent tout de suite avant même que les musiciens n'aient quittés la scène. Dans l'ensemble ça manquait de respect (applaudissements avant la fin de la dernière note, gens qui parlent etc.) et sans oublier les gens qui squattent la salle 1/2h après le début du concert (toujours agréable de devoir se lever pour laisser passer des gens lors des premières notes de Nausicaa que j'ai attendu si longtemps). Sans oublier le public qui tape en rythme lors de Totoro...

Mais ce n'est que pour alerter les personnes concernés qui passeront ici (on le sait jamais ?) de faire attention la prochaine fois dans un concert de Joe ou tout simplement de classique.
Personnellement je trouve que ça manquait un peu de Laputa ou de Kiki, et Merry-go-round était plus que dispensable, pour le reste c'est du tout bon, notamment Ashitaka to San particulièrement émouvant si on fait un parallèle avec la catastrophe.

Petite question maintenant : Est-ce que les morceaux chantés en anglais (Mononoke, Totoro et Ponyo) existent réellement en version anglaise ou ont été créés pour l'occasion ?

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 20:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 03 20:37
Message(s) : 2343
Localisation : Siège de la LKR, Service FIM
Au sujet des gens "en retard", il faut savoir que vers l'entrée des "P", il n'y avait qu'une seule ouvreuse et qu'ils faisaient attendre les gens pour les placer. Du coup Céïba et Xavier, qui étaient à l'heure, ont entendu le mini discours de Joe Hisaishi depuis l'extérieur, et n'ont été placé qu'alors que le concert commençait déjà... pas vraiment leur faute donc.

Sinon, effectivement, bémol pour le Zénith qui a une acoustique déplorable et a donc "sonoriser" les instruments, et pour une partie du public, populaire et peu habitué des concerts classiques, qui ne savait donc pas toujours se tenir...

C'est dommage si un morceau piano seul était prévu :/

Et pour l'anglais, pour autant que je sache, oui, il s'agit des textes écrit pour l'adaptation américaine. Pour Princesse Mononoke, l'anglais étaient chanté par Sasha Lazard. Pour Ponyo, c'était Noah Cyrus qui participait aussi au doublage.
Pour Totoro, c'est Sonya Isaacs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 21:20 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 10 17:06
Message(s) : 314
Localisation : Ici, là-bas, ailleurs...
[quote]Dans l'ensemble ça manquait de respect (applaudissements avant la fin de la dernière note, gens qui parlent etc.) et sans oublier les gens qui squattent la salle 1/2h après le début du concert (toujours agréable de devoir se lever pour laisser passer des gens lors des premières notes de Nausicaa que j'ai attendu si longtemps). Sans oublier le public qui tape en rythme lors de Totoro...


D'accord avec toi... sauf pour Totoro, à la limite, je n'aurais même pas été choquée si les gens s'étaient mis à chanter, c'était la toute dernière musique, et Totoro reste un film populaire ainsi qu'une chanson enfantine... on est loin pour moi des symphonies de Nausicaä et de Mononoke.
Sinon, Kecha, je n'accuse pas les gens assistant au concert mais bel et bien l'organisation. Je n'ai jamais vu un tel bordel pour un concert (à part la fête de l'Huma...mais c'est en plein air !).

Mise à part ça, je ne veux pas me faire avocat du diable, j'ai attendu 10 min après le départ de l'orchestre, mais il faut savoir que gare de l'Est, le dernier train pour la banlieue part à 23h... donc je pense qu'il faut excuser les personnes pressées :? ... enfin, au moins un peu. (en ce qui me concerne, nous sommes partis par Pantin, ou les trains circulent encore beaucoup plus tard :super:).

Ah, quidam, je précise que des images de la catastrophe n'ont défilée que durant Villain.
Voici le programme (je ne crois qu'il ai déjà été mis)

1ère partie :
Nausicaä :cry:
Princesse Mononoke
Le Mécano de la Générale [mouvement 1 et 5]
Raging Men
Hana-bi
Kids return
Jiang Wen's - Let the Bullets Fly & The Sun Also Rises

Entracte

2nde Partie :
Merry-go-round
Departures :cry:
One Summer's Day
Summer
Villain (Akunin) :cry:
Ponyo sur la falaise

Rappels :
Ashitaka to San :cry:
Tonari no Totoro

_________________
"Sans savoir pourquoi
j'aime ce monde
où nous venons pour mourir."
(Natsume Sôseki)

"Je préfère être un Homme à paradoxes plutôt qu'un Homme à préjugés".
(Jean-Jacques Rousseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 11 22:50 
Hors-ligne
Webmaster-Admin
Webmaster-Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Avr 03 23:21
Message(s) : 2701
Localisation : En train de preparer un plan contre la FNAK!
Concernant le concert lui-même, j'ai beaucoup apprécié ce moment. Cela m'a donné envie de revoir les Kitano, par exemple. Et les medley Ghibli étaient vraiment bien foutus et m'ont beaucoup émue.
Par contre, les chansons en anglais, arghhhh j'ai envie de dire!!! :roll:

En effet, on voit aussi que pas mal de gens sont peu habitués à ce type de musique, ils applaudissaient entre les "mouvements" (si je puis dire) par exemple, sans attendre les dernières notes. Bon admettons...
Mais alors le côté "je filme non-stop le concert", j'ai trouvé ça super pénible!!! La nana devant moi avait son I-phone et son camescope sans arrêt, c'est assez pénible car ça détourne l'attention de ceux qui sont derrière. J'avoue avoir enregistré un petit bout de Totoro pour ma fille mais c'est bien tout.
Concernant l’acoustique, j'ai trouvé qu'au vu de la configuration de la salle (j'ai toujours trouvé le son affreux là-bas, même pr les concerts rock), ils s'en étaient bien sortis pour que ça ne fasse pas cacophonie (Kecha, je sais pas si tu te souviens du concert de Dionysos en symphonique, c'était affreux!!). Par contre, ça ôte niveau émotion par rapport à un concert dans une vraie salle destinée à la musique symphonique où on n'a pas besoin de sonoriser les instruments.
De manière générale, non-obstant la personnalité du bonhomme, j'ai trouvé aussi très beau de voir Hisaishi vivre ainsi sa musique, être aussi enthousiaste et emporté dans le mouvement. Et très respectueux aussi de ces musiciens, j'ai jamais vu un chef d'orchestre faire autant de fois applaudir ses musiciens!!!
Et comme beaucoup, je trouve que l'enchaînement des musiques, notamment la deuxième partie, était très bien pensé. Mononoke prend en effet une tout autre ampleur après avoir vu les images de la catastrophe. Sans compter la dignité de l'ensemble, sans apitoiement ni pathos, tout en retenue.

Pour les retards, je confirme en effet que nous sommes arrivés à 19h45 (pas le choix, on bosse et pas à côté) et pour les P, nous avions une file d'attente commune avec les M, N, O et je sais plus quelle lettre. Du coup, nous avons dû poireauter des plombes avant d'accéder à la seule ouvreuse qui a donc dû faire entrer 150 personnes en 15 minutes en courant comme une folle. La faute n'est donc pas aux gens "en retard" mais à l'organisation du Zénith qui n'a vraiment pas mis assez de monde pour gérer les arrivées. Sans compter qu'ensuite, merci les talons des ouvreuses pendant Nausicaa qui claquaient à longueur de temps!!

Et idem, comme nous bossions le lendemain tôt et que nous habitons en banlieue, j'ai attendu le départ des musiciens et on est parti 5 minutes après. Pas trop le choix, d'autant qu'il est d'usage, quand la lumière se fait dans une salle de concert après plusieurs rappels, d'indiquer ainsi la fin du concert.
Mais je connais aussi des musiciens qui reviennent même si une grande partie des spectateurs est partie. Bref, là encore dommage!

Par ailleurs, d'un point de vue plus général, Quidam est intervenu plusieurs fois en tant que modo pour demander à ce que le sujet ne dérive plus ce qui n'a pas été suivi d'effet. . Merci de respecter les avis de la modération.
Les propos insultants (quels qu'ils soient et envers qui que ce soit) seront supprimés en accord avec la Charte.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 11 15:05 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 10 16:56
Message(s) : 183
Localisation : La vallée du vent
Comme tous le monde j’ai aimé ce concert, c’est un moment unique qui restera gravé dans ma mémoire.

L’arrivé sur scène du maître a été accompagner d’un tonnerre d’applaudissement, s’ensuit aussitôt un petit discours de Joe Hisaishi. Il se présente en français (avec une antisèche dans la main lol), remercie le public et promet de faire son mieux pour ce spectacle.

Enfin arrivent les premières notes de Nausicaä quel bonheur, j'ai savouré chaque instant c’était magique.
Les musiciens et les chœurs ont vraiment assurés, même si les chants étaient en anglais :?
J’ai beaucoup aimé la partie du « mécano de la général » les musiques étaient en parfaites adéquation avec les images du film.
Il y avait une envie de faire plaisir au public et de partager des émotions, même si je n’est pas pleuré j’avait la petite boule dans la gorge.

Les problèmes, le bruit des talons des ouvreuses, les lumières de lampe de poche dans la figure pendant Nausicaä et les projections horrible pendant les musiques des films de Kitano on aurai dit les fonts du lecteur windows média player :looking:

Je ne comprend toujour pas cette organisation de la part du zénith d’ouvrir seulement une heure avant le début du spectacle, il aurait été plus judicieux d’ouvrir une heure et demi avant comme pour tout les autres concerts qui se passent dans cette salle.

_________________
[img]http://img36.imageshack.us/img36/3400/signaturecww.png[/img]


Dernière édition par Teto le 01 Juil 11 17:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 11 16:22 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 09 23:24
Message(s) : 34
Localisation : Orléans
Un peu après la bataille, mon sentiment également sur cette soirée qui restera inoubliable, un tél événement étant très rare dans nos contrées. Je crois que tout a été globalement dit par d'autres avant moi:

- La set-list très bien pensée et articulée judicieusement entre du Miyazaki, du Kitano et autres, et alternant entre émotions et moments plus joyeux. Le début avec l'enchaînement Nausicaä et Mononoke Hime a failli m'arracher des larmes tellement c'était beau. L'utilisation des projections était elle aussi impeccable, illustrant à merveille la musique par des extraits bien choisis.

- Joe Hisaishi a assuré le show, c'est pas forcément gagné pour un chef d'orchestre :wink: On sentait qu'il était à fond dans sa musique et son envie de la faire partager. Sympa aussi qu'il remercie aussi souvent ses musiciens. Artistiquement donc, c'était un régal de le suivre. Humainement je ne le connais pas donc je ne porterai pas de jugement.

- Le public était à fond, avec de nombreuses standing ovations du 1er au dernier rang. De quoi être très fier que la France ait été choisie pour ce concert et ait bien assuré.

- Je m'attendais à pire pour le son. Même si ça ne vaudra jamais un opéra ou une salle dévolue à la musique symphonique, ça passait, on entendait tous les instruments de manière potable. Bien sûr ça reste un "sacrilège" d'amplifier un orchestre symphonique, mais c'était pas gérable autrement.

Au niveau des moins bien:

- Carton ROUGE au Zénith pour (une fois de plus) être incapable de coordonner les files d'attentes avec l'horaire du début de spectacle. Quand les gradins ont des sièges numérotés, on met des ouvreurs/ouvreuses (qu'en plus ils ne paient pas) en conséquence! Je devais être dans la même file que Ceïba, heureusement pour moi je suis arrivé un peu plus tôt (vers 19h30), mais je n'ai atteint mon siège que vers 19h55...
De tout manière le Zénith est coutumier du fait: à de rares exceptions près, TOUS les concerts auxquels j'ai assistés là-bas ont commencé avant que tout le monde n'arrive (et je parle de gens à l'heure, pas des quelques retardataires arrivant après l'heure officielle). Quand il y a une 1ère partie c'est moins grave (bien que cela soit un manque de respect pour la 1ère partie), mais dans des concerts comme celui de Jeudi :?

- Le public n'était pas forcément coutumier des concerts classiques et de ses quelques "règles d'applaudissements" comme attendre la fin de la dernière note, ou ne pas applaudir entre 2 mouvements (comme sur Le Mécano de la Général).
Je suis pas un puriste non plus (loin de là!), disons que c'est un peu inhabituel. Le "pire" (je taquine) étant les applaudissements en rythme sur Totoro : c'était très sympa c'est clair, mais ça peut aussi perturber les musiciens.

- L'hommage aux victimes du tsunami du 11/03 : je m'attendais à ce qu'il soit un peu plus développé (sans tomber dans le larmoyant). Pour côtoyer quelques japonais, on sent que cela les a profondément marqués et cela aurait peut-être pu se ressentir un peu plus dans le spectacle... qui finalement était + un spectacle qu'un hommage. D'ailleurs les japonaises en kimono tenant des urnes pour les dons à la sortie de la salle n'avaient franchement pas beaucoup de succès. Un petit mot sur elles de Hisaishi depuis la scène aurait sans doute beaucoup changé la donne.

- Les choeurs en anglais, en plus avec un bon vieux accent français. Alors là non, ça passait pas. Ponyo en anglais, c'est pas Ponyo. Je pense que les choeurs étaient parfaitement capables d'apprendre phonétiquement quelques lignes (Klaus Meine l'a bien fait sur Kojo no Tsuki, à écouter sur le live Tokyo Tapes du groupe Scorpions), et ça l'aurait bien mieux fait.

Bon je pinaille, c'était une soirée mémorable comme on n'est vraisemblablement pas près d'en revoir en France!

Tiens, pour la petite anecdote, un jeune couple japonais devant moi a passé la soirée à filmer, mais aussi à se demander ce qu'il y avait d'écrit sur le programme (notamment "Ponyo sur la falaise" qui avait l'air de beaucoup les intriguer)! C'est vrai que vu le nombre de japonais présents jeudi, le programme aurait pu être écrit aussi en jap!

Enfin, concernant les spectateurs qui se barrent dès (avant?) la dernière note, il faut voir avec la RATP... C'est malheureusement le paradoxe parisien : plein de spectacles et événements et pas de transports pour rentrer chez soi sauf à regarder sa montre... Pour moi c'était Vélib, j'avais la chance de passer la nuit pas loin!


Dernière édition par deividdo le 26 Juin 11 17:41, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 11 16:52 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 03 20:37
Message(s) : 2343
Localisation : Siège de la LKR, Service FIM
[quote="deividdo"]- Les choeurs en anglais, en plus avec un bon vieux accent français. Alors là non, ça passait pas. Ponyo en anglais, c'est pas Ponyo. Je pense que les choeurs étaient parfaitement capables d'apprendre phonétiquement quelques lignes (Klaus Meine l'a bien fait sur Kojo no Tsuki, à écouter sur le live Tokyo Tapes du groupe Scorpions), et ça l'aurait bien mieux fait.

Surtout que les chanteurs lyriques ont généralement l'habitude de manipuler le français, l'italien et l'allemand, je ne pense pas que les sonorités du japonais soient très dures à choper, même si les japonais auraient sûrement trouvé qu'il y avait un accent.
C'était surtout dommage parce que l'anglais se prête très mal à l'exercice je trouve, c'est pas du tout assez fluide pour du lyrique. A la limite, une version française m'aurait moins embêté...

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 11 00:16 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 10 17:06
Message(s) : 314
Localisation : Ici, là-bas, ailleurs...
Concernant la version anglaise, je ne sais pas trop quoi penser. D'un côté, évidemment, ma peau de fan authentique se hérisse le poil. En particulier sur Princesse Mononoke (j'avoue que toute façon, les choeurs, c'est un peu comme à l'opéra, sans le livret, on ne comprend pas la plupart des mots...) mais sur Mononoke, je trouve que ça enlève vraiment beaucoup à la sonorité originale... d'autant que les paroles que j'ai pu comprendre m'avait l'air de sentir le coulis pralinée... "In the moonlight I feel your Heart" c'est mignon, mais ça fait un peu Francis Cabrel. Surtout qu'avec ses images de lames, la version japonaise ressemble à un poème de Lorca [mode je défend la VO on/].
Maintenant, d'un autre côté, ma mère qui m'accompagnait a, elle préférée la version anglaise en trouvant que ça donnait un côté jazz appréciable. Bon. Je comprends que pour une tournée internationale les chansons ai été anglaises... après tout, après avoir vu La Flûte Enchantée en danois et en tchèque, rien ne me choque :lol1: !

_________________
"Sans savoir pourquoi
j'aime ce monde
où nous venons pour mourir."
(Natsume Sôseki)

"Je préfère être un Homme à paradoxes plutôt qu'un Homme à préjugés".
(Jean-Jacques Rousseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 11 12:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Jan 05 14:08
Message(s) : 469
[quote="Lii"]Maintenant, d'un autre côté, ma mère qui m'accompagnait a, elle préférée la version anglaise en trouvant que ça donnait un côté jazz appréciable. Bon. Je comprends que pour une tournée internationale les chansons ai été anglaises... après tout, après avoir vu La Flûte Enchantée en danois et en tchèque, rien ne me choque :lol1: !

Justement, dans un premier temps je me suis fais la même réflexion, mais en fait non, même en tournée internationale, à part pour les anglophones, la version anglaise n'apporte pas forcément grand chose, donc autant le faire en japonais je trouve.

Personnellement, ça m'a véritablement gêné sur la chanson de Princesse Mononoké, mais en même temps, le concert était déjà tellement fort en émotion, que ce n'était pas plus mal... Mais bon, pour une cantatrice que j'imagine professionnelle, il me semblait que ça aurait été la moindre des choses d'apprendre le morceau dans la langue d'origine. Pour les choeurs, ça semblait peut être plus difficile...

Concernant le concert, pour ma part c'était évidemment magique. Cette foule de centaines de personnes qui se pressaient aux portes du Zenith pour voir M. Hisaishi, c'était déjà assez dingue. C'est la première fois que je participais à un évènement où les fans d'Hisaishi et plus largement de Miyazaki, se retrouvaient réunis et j'ai trouvé ça très beau.

Quand Hisaishi arrive sur scène, ça a été une suite d'émotions assez intenses. Ce bonhomme qui représente tellement de choses et que j'imaginais ne jamais voir, encore moins en concert. C'était vraiment très fort. J'ai beaucoup apprécié son enthousiasme sur des morceaux comme Summer, Ponyo ou Totoro. On sentait réellement un plaisir à diriger ses musiciens.

Bref, un concert unique, avec plein de couacs on est d'accord, mais personnellement je m'y attendais, et ça faisait également partie du charme. (excepté les pas des ouvreuses en plein milieu de Nausicäa, ça reste pas terrible :twisted: )

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 11 00:01 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 10 17:06
Message(s) : 314
Localisation : Ici, là-bas, ailleurs...
[quote="Smyliie"]
Ce bonhomme qui représente tellement de choses et que j'imaginais ne jamais voir, encore moins en concert.


Oui, c'est tout à fait ce que j'ai ressenti. Cette impression de faire tomber dans la réalité une chose qui était tellement lointaine et éloignée, tant sur le plan géographique que de domaine, tient du rêve éveillé. :)

_________________
"Sans savoir pourquoi
j'aime ce monde
où nous venons pour mourir."
(Natsume Sôseki)

"Je préfère être un Homme à paradoxes plutôt qu'un Homme à préjugés".
(Jean-Jacques Rousseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Juil 11 23:43 
Hors-ligne

Inscription : 30 Nov 07 10:31
Message(s) : 6
Perso j'ai été dans l'ensemble plutot décu par le concert.

Bon, coté musique, rien a redire évidemment, non plus coté public qui était a fond...
Par contre, avoir payé sa place 55 neurones pour se retrouver si loin avec un son si pourri, moyen.

Pourquoi ne pas avoir donné ce concert a Pleyel ou dans une autre salle de concert classique (sans sonoriser la scene), quitte a donner deux concerts au lieu d'un ?
Parce que la sono était dégueu, ca ne faisait pas du tout honneur a sa musique.

Apres, étant partisan des VO, l'anglais a vraiment fait tache ; les visualisations Windows Media Player, WTF ? Le montage des images, ca se voit qu'ils s'occupent pas d'orchestres... Quand a la soliste, je l'ai pas trouvé bonne. Quand on voit comment Morricone choisit ses solistes pour les concerts, je m'attendais a bien mieux de la part de Hisaishi.

Sinon, pour faire dans le positif, Nausicaa en ouverture, j'étais a deux doigts de verser la larmichette... et franchement, de le voir sur scene, en plus avec une cause comme celle la, yavais vraiment de quoi etre ému.
Et je suis content qu'il ait donné des musiques moins connues du grand public, c'est toujours intéressant d'avoir des nouvelles BO a écouter, et de voir l'étendue de son talent !
:gaga: :gaga: :gaga: :gaga: :gaga: :gaga:

_________________
"Tous les hommes sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 11 01:03 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Jan 05 14:08
Message(s) : 469
[quote="Muggsy"]Bon, coté musique, rien a redire évidemment, non plus coté public qui était a fond...
Par contre, avoir payé sa place 55 neurones pour se retrouver si loin avec un son si pourri, moyen.

En même temps... A l'achat des places, tu voyais assez vite qu'entre les places à 48 et 55 euros y'avait pas une grande différence. C'est quand tu commençais à t'attaquer aux catégories supérieures que ça devenait intéressant de mettre le prix.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 11 12:49 
Hors-ligne
Webmaster-Admin
Webmaster-Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Avr 03 23:21
Message(s) : 2701
Localisation : En train de preparer un plan contre la FNAK!
Pleyel : 1900 places. Tarif de 60 à 200 euros quand il y a un concert unique sans réduc.
Zénith : 6400 places. Là, ça allait de 35 à 80 euros me semble-t-il.

Je pense que le but d'Hisaishi était de rester ouvert à un maximum de personnes ce que des salles de musique classique permettent moins, et le tout en une seule représentation (beaucoup moins de frais que de faire ça en 2 fois, vu tu multiplies le paiement des techniciens, musiciens, etc...).

De toutes façons, franchement, le zénith a en règle générale une acoustique pourrie où que l'on soit, donc bon, je n'ai pas insisté pour les places plus chères, je ne suis pas groupie à ce point.

Je pense aussi qu'on ne peut pas attendre d'un concert caritatif organisé en deux mois la même qualité qu'un concert de musique classique "lambda".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 11 19:03 
Hors-ligne

Inscription : 30 Nov 07 10:31
Message(s) : 6
Apparement, d'apres Cinezik, nous étions 3500 (ca me parait peu cela dit).

Sinon, c'était a la FNAC 33 puis 55 euros, apres la centaine de mémoire (je me trompe peut etre sur ce dernier point). Et j'étais assis presque aux derniers rangs...

C'est vrai que j'avais oublié le fait que le concert a été organisé en tres peu de temps. Du coup, trouver une bonne salle de concert ou le planning est organisé deux ans a l´avance, ca relevait surement du parcours du combattant.
Pareil pour trouver des financements pour des techniciens sur deux dates.

En fait, les musiques sont tellements belles que de les voir rabaissées comme ca, ca décoit.
:gaga: :gaga: :gaga: :gaga: :gaga: :gaga:

_________________
"Tous les hommes sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Juil 11 20:27 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 03 20:37
Message(s) : 2343
Localisation : Siège de la LKR, Service FIM
6300 places, c'est le maximum en configuration "assis/debout" (avec une "fosse" debout).

En configuration "tous assis", le maximum est 5 850, ce qui reste pas mal, mais je pense qu'on était moins (un gradin était fermé à chaque extrémité du U, et la scène était "rallongée" sur le devant donc il y avait moins de rangées de sièges "en fosse" je pense). 3500, le chiffre annoncé un peu partout, ne me parait pas aberrant.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 109 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB