Retour sur le site
Nous sommes actuellement le 16 Déc 17 03:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : [GEO] : Climat du Japon
Message Publié : 24 Fév 04 22:56 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juin 03 21:40
Message(s) : 784
Localisation : De retour à Lyon, après Paris et Bordeaux
Aperçu du Japon sous l’angle climatique

Version téléchargeable de l'exposé :
http://www.buta-connection.net/phpBB3/images-exposes/geo-japon2/Japon-climat.pdf

Après avoir exposé quelques points de la géologie de l’archipel japonais dans un précédent
exposé, cette partie tente de présenter rapidement le climat du Japon, et quelques-unes de ses
conséquences. Rappelons pour commencer que la position géographique du pays et sa
topographie, en agissant sur les circulations des vents et des courants, contribuent aux régimes
climatiques rencontrés sur cette zone. Les phénomènes climatiques, à leur tour, altèrent et
érodent plus ou moins les roches selon la nature de ces dernières, en re-distribuent les
éléments et façonnent ainsi les paysages.
L’exposé tentera ensuite d’aborder quelques conséquences biologiques et agricoles de ce
couple climat-topographie, et ses influences sur la civilisation japonaise.

Remarques préliminaires :
- Pour rendre ces explications aussi accessibles que possible, un glossaire des quelques termes techniques
employés, signalés dans le texte par un astérisque, est proposé en fin d’exposé.
Les figures sont toutes issues des références indiquées à la fin de ce texte. Je me suis contenté, pour plusieurs
d’entre elles, de les colorer pour améliorer leur lisibilité sur écran et faciliter leur lecture, du moins je l’espère.
- N’ayant aucune connaissance du japonais, je donne les noms de lieux ou de sites selon les transcriptions des
ouvrages consultés.



Les climats et les phénomènes climatiques du Japon.

Rappelons d’abord que le Japon s’étend sur près de 20° de latitude, depuis Okinawa, à 25°N
(soit la latitude des îles Canaries), jusqu’à Hokkaido, à 45°N (la latitude de Grenoble).
Conséquence, le mois le plus froid à Okinawa a une température moyenne de 16°C, soit celle
du mois le plus chaud à l’est d’Hokkaidô !

Les joueurs : l’air, l’océan et la topographie

Le climat du Japon est lié d’abord à la circulation des masses d’air, venant soit de l’océan,
depuis le Sud-Est (en été), soit de l’Asie (en hiver). Leur trajet est entravé par les montagnes,
qui instaurent ainsi une coupure assez nette entre les deux versants du Japon. Les masses
d’air, contraintes par les montagnes à s’élever, et donc à se détendre et à se refroidir, larguent
alors sur les faces « au vent » leurs contenus en eau, sous forme de neige ou de pluie selon la
température des couches d’air basses. Ainsi, les vents sibériens d’hiver, humidifiés par la mer
du Japon, amènent de la neige sur la façade occidentale de la chaîne, et une fois celle-ci
franchie, redescendent du côté « sous le vent » en s’échauffant (fœhn), amenant un temps clair
et sec. Inversement, en été, l’air venu du Sud, rendu chaud et humide par son trajet au-dessus
du Pacifique, apporte des pluies et un temps lourd sur la façade orientale et souvent au-delà.
On parle par conséquent parfois pour la face de la mer du Japon (enneigée en hiver), de
« Japon de l’Envers » (Omote Nihon); et pour la face pacifique (au temps plus doux et plus
humide en été) de « Japon de l’Endroit » (Ura Nihon).
Mais les températures et l’humidité des vents sont aussi liés aux températures de la mer, et
donc à la répartition des courants marins. Or les trajets de ces courants sont eux aussi
conditionnés par la topographie des fonds, donc par la tectonique et l’histoire géologique de
cette zone. Ainsi le relief du Japon divise en deux le Kuro-shio, courant d’eau chaude venu
du Sud, en deux bras qui passent de part et d’autre de l’archipel, celui de la mer du Japon
prenant le nom de courant de Tsushima.

Image
Répartition des précipitations sur les principales îles du Japon. Source Encyclopaedia
Universalis.



Malgré cette barrière géographique, une saison est assez uniforme sur l’ensemble du pays
(Hokkaido excepté) : l’été, chaud et moite. Cette uniformité expliquerait « la diffusion
généralisée sur tout l’archipel d’un type de maison traditionnellement adapté à la chaleur [ci-dessous]
(armature en bois, surélévation du plancher sur pilotis, cloisons en papier, portes
coulissantes pour favoriser l’aération) » (P. Pelletier, Le Japon, Armand Colin).

Image

Le contraste entre le Japon du Nord-ouest et celui du Sud-Sud-est est bien visibles sur ces
deux figures : on remarque bien en particulier les précipitations fortes en hiver (sous forme de
neige) dans le Japon du Nord-ouest, et à l’opposé l’hiver sec du Japon du Sud-sud-est, alors
que l’été ou la fin de l’été sont partout pluvieux.

Image
Image
Source des données : Japan Meteorological Agency.

On voit clairement aussi sur la dernière figure les deux périodes de pluies intenses sur le
Japon Sud-sud-est, fin Juin d’abord, puis en Septembre, pluies parfois appelée pluies de
mousson.

Moussons et typhons

Si l’on désigne par mousson* la simple inversion saisonnière du sens des vents dominants, on
peut considérer que le Japon est soumis à un régime de mousson, même s’il ne correspond pas
à la même situation climatologique que la mousson indienne.
Mais on parle aussi abusivement de climat de mousson sur le Japon du fait des manifestations
pluvieuses (très gros orages, pluies abondantes et soudaines) qui s’abattent sur l’archipel, et
qui rappellent les précipitations diluviennes liées à la mousson indienne. Elles peuvent
amener, fin Juillet, plus d’un mètre de pluie par m2 en 24h.

Image

Les pluies de la mousson indienne proviennent de l’humidité amenée par les alizés de l’hémisphère sud. En été
(dans l’hémisphère nord), ces vents traversent l’équateur et remonte très haut vers le nord au niveau de l’Inde.
Bloqués par la chaîne himalayenne après un long trajet au-dessus de l’océan indien, ils y larguent des masses
d’eau énormes avant de pouvoir franchir cette barrière.


Au Japon, les pluies de juin et de septembre ne sont pas apportées par les alizés mais par des
vents issus des anticyclones du tropique de l’hémisphère Nord. Rendues chaudes et humides
par les eaux du Pacifique ou de la mer des Philippines, les masses d’air chaudes du Sud
rencontrent au-dessus du Japon les masses d’air froides provenant des hautes latitudes. Ce
contact, le « front polaire », a une forme ondulée et mouvante, et sa position, instable, change
en latitude au cours de l’année, ce qui se traduit par un changement de provenance des masses
d’air principales. En juin, les vents viennent surtout de l’anticyclone du Sud-Est asiatique,
alors qu’ils arrivent de l’Est-Nord-Est (Pacifique) en septembre. Dans les deux cas, l’air
chaud s’élève au contact des masses froides et se condense rapidement, donnant ces pluies
abondantes et soudaines.

Les typhons*, eux, se forment surtout entre juillet et septembre au-dessus du Pacifique dans
la zone de dépression intertropicale, quand la température de l’eau de surface dépasse 26°C.
Ils remontent vers le Nord en tournant (sous l’effet de la force de Coriolis) comme les vents,
et ils atteignent fréquemment les îles japonaises. Leur intensité s’accroît tant qu’ils sont
alimentés par une masse d’eau chaude en dessous d’eux. Ils sont donc plus ou moins violents
à leur arrivée sur les côtes, selon la trajectoire qu’ils ont suivie. Une fois au-dessus des terres
émergées, privés de source de chaleur, ils finissent par disparaître.
L’arrivée d’un typhon est aujourd’hui un événement prévisible plusieurs jours à l’avance,
d’autant que le phénomène est désormais suivi au jour le jour grâce aux images satellites.

Un pays richement boisé, mais difficile à cultiver et à aménager.

Comme on l’a vu dans la précédente partie, le Japon ne manque pas d’eau douce. Sources,
rivières, cascades et lacs sont largement représentés dans l’art japonais. C’est aussi cette
ressource qui a permis l’implantation de la riziculture, évidemment issue du continent
asiatique. La population a exploité cette manne par un système d’irrigation traditionnel, par
dérivations sur les cours d’eau et par des étangs réservoirs, et aujourd’hui également par de
grands barrages.
Par contre, les pentes, l’instabilité des terrains et l’intensité de l’érosion rendent difficile
l’aménagement de ces terres pour l’agriculture, qui se concentre donc dans les plaines
côtières. D’ailleurs, grâce à l’érosion par les pluies ou l’eau de fonte des neiges, les plaines
accueillent les sédiments issus de la montagne, et offrent ainsi des sols (sols alluviaux)
d’excellente qualité. Mais le Japon a d’autres ressources naturelles.
Ce pays est en effet toujours très boisé : la forêt recouvre 66,8% de sa surface (contre 27,3%
en France !).

Image

De plus, la flore du Japon possède aussi une diversité étonnante. Ainsi, « le seul mont Rokkô,
derrière la ville de Kôbe, comporte autant d’espèces végétales que toute la Hongrie » (P.
Pelletier, le Japon, Armand Colin). Cette profusion serait la conséquence de l’absence
d’influence des glaciations du Quaternaire sur le Japon.
Cette profusion et cette diversité ont été largement mises à profit par la civilisation japonaise :

- L’architecture traditionnelle est en bois ;
- La sculpture et la peinture font aussi grand usage de ce matériau ;
- La laque est issue de la sève d’un arbre, Rhus vernicifera.
- Quant au papier, si sa technique de fabrication a été importée de Chine, et d’abord
appliquée aux fibres de chanvre, les Japonais l’ont améliorée pour obtenir le papier japonais.
Ils ont en particulier adapté cette technique au traitement des fibres de trois plantes
autochtones : le kozo (Broussonetia kajinori), de la même famille que le mûrier séricicole
(Morus alba) ou le mûrier à papier (Broussonetia papyrifera) utilisé en Chine, et dont une
variété (tsurukozo) ne se trouve plus qu’à Kyushû ; le gampi (Diplomorpha sikoniana) ; et le
mitsumata (Edgeworthia papyrifera), initialement découvert dans la péninsule d’Izu (D.
Buisson, Japon papier, Pierre Terrail).
Remarquons encore à ce propos que la culture de ces plantes demande beaucoup d’eau et des
températures froides, d’où sa localisation en montagne, et qu’à l’inverse le papier, lui, craint
l’humidité en cours de fabrication, d’où l’implantation des papeteries dans les régions où les
hivers sont les plus secs, sur la face pacifique.

Hélas, même si les réserves naturelles existent au japon depuis 1934, « la législation et les
moyens des parcs nationaux sont encore actuellement et à l’exception de secteurs très
sauvegardés, très inférieurs à ce qui existe dans la plupart des autres pays. » (P. Pelletier, le
Japon
, Armand Colin).
Dernière remarque en conclusion, sur la diversité biologique et marine cette fois-ci : c’est la
rencontre des eaux chaudes et limpides du Kuro-Shio et des eaux froides et riches en plancton
de l’Oya-Shio dans la mer d’Okhotsk et dans le Pacifique, qui vaut au japon la richesse
halieutique de sa zone maritime, autrement dit l’abondance et la diversité des organismes
marins exploitables par la pêche. Et on sait combien le japon exploite cette richesse.

Conclusion

Cet exposé ne peut prétendre être plus qu’une collection d’explications parcellaires sur la
situation biogéographique et climatique du Japon. Je renvoie, pour des informations plus
fouillées, aux références citées ci-après. J’espère seulement avoir donné quelques clés utiles
pour éclairer d’autres aspects de la civilisation et du peuple japonais.

Glossaire :

- Mousson [de l’arabe mausim, saison] : les moussons sont des courants atmosphériques qui
résultent du franchissement de l’équateur par les alizés, associés à un gradient transéquatorial
de pression. À l’origine, le terme arabe désigne une inversion du sens du vent entre l’été, où le
vent pénètre à l’intérieur des terres depuis la mer, et l’hiver, où il souffle de la terre vers le
large. Le contraste hivernal entre le continent, rapidement refroidit, et l’océan à forte inertie
thermique, s’inverse en été, et avec lui la disposition des zones anticycloniques et
dépressionnaires, donc la direction des vents.
- Typhons [peut-être du portugais tufão, ou du chinois taifung « vent de Formose »] : nom
donné aux cyclones dans le sud-est asiatique.

Références :

- ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS, article Japon, géographie.
- BUISSON Dominique, Japon papier, Pierre Terrail, Paris, 1991.
- PERRIER Philippe, Le Japon, collection Prépas Géographie, Armand Colin, Paris, 1997.

Sur le réseau mondial :

- Geological Survey of Japan, AIST, http://www.gsj.jp/HomePage.html
- Japan Meteorological Agency, http://www.jma.go.jp/JMA_HP/jma/indexe.html

Profils FAO de pays et système d’informations cartographiques :
http://www.fao.org/countryprofiles/default.asp?lang=fr

_________________
"Qui trop embrasse mal étreint, qui mal étreint perd les pédales et qui perd les pédales se fout la gueule par terre". Pierre Dac


Dernière édition par Cyr le 25 Fév 04 22:27, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Fév 04 14:53 
Hors-ligne
Webmaster-Admin
Webmaster-Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Avr 03 23:21
Message(s) : 2701
Localisation : En train de preparer un plan contre la FNAK!
oups, j'avais pas vu le nouvel exposé!
quelle productivité!
cet exposé confirme mon opinion: un style clair, de bonnes illustrations, et un bon sens de la pédagogie et de la "vulgarisation"! en plus, j'aime bcp les paralleles, avec l'influence du climat sur la végétation et donc sur la civilisation...vraiment tres interessant!
merci Cyr pour ce travail!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Fév 04 15:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 03 20:37
Message(s) : 2343
Localisation : Siège de la LKR, Service FIM
Waouw ! Plus moyen de stopper Cyr, il est lancé ! Qu'il aille loin, puisque ses exposé sont clairs et interessants !
a+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Fév 04 16:02 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur

Inscription : 26 Nov 02 23:57
Message(s) : 341
Localisation : Paname
Vivi, je ne peux que confirmer les avis avant moi, c'est du très, très bon travail.

Merci beaucoup Cyr pour tes deux exposés très intéressants et en même temps très accessibles.

A+ et encore bravo

Fuse


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Mars 04 16:15 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Oct 03 21:59
Message(s) : 34
Localisation : creil
Je viens de lire les deux exposés coup sur coup. Ils sont vraiment bien, clairs et interessants. C'est agréable de lire des choses aussi variées sur le japon. Bonne continuation à cette partie du forum !

_________________
ben, c'est moi !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 04 23:56 
Hors-ligne

Inscription : 05 Juin 03 01:51
Message(s) : 48
Félicitation, 2 exposés super-interessants, détaillés et complets. J'aurais peut être aimé en savoir plus sur les températures dans cet exposé, mais à part ça je suis en admiration devant un tel travail :o


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Jan 07 23:58 
Hors-ligne

Inscription : 19 Juil 06 16:49
Message(s) : 45
Bravo, il est super ton exposé sur le climat au Japon, ça m'a appris pleins de choses, merci beaucoup!(●^o^●)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Mai 12 00:47 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Nov 11 00:04
Message(s) : 241
Localisation : Montpellier
Moi qui cherchais des explications sur le pourquoi des violentes tornades de dimanche dernier, j'ai trouvé ma réponse en lisant ton exposé et la carte des courants d'airs chauds et d'airs froids qui parcourent l'archipel.
Les images étaient impressionnantes et la force des tornades et les dégâts humains et matériels perturbants..

Merci pour ton travail, Cyr.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB