Retour sur le site
Nous sommes actuellement le 29 Fév 20 05:21

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'illusionniste
Message Publié : 16 Juin 10 16:51 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Mars 09 00:42
Message(s) : 70
Localisation : Sous un Mushigoyashi cruciforme
Jacques Tati l'avait préparé, c'est finalement, Sylvain Chomet qui le réalise, et en dessin animé : [url=http://www.youtube.com/watch?v=HxrGQ7vzetM]L'illusioniste[/url] sort en salle aujourd'hui. Encensé par la plupart des critiques (voir [url=http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/l-illusionniste-ovni-melancolique-16-06-2010-966118.php]celle du Parisien[/url], celle [url=http://www.letemps.ch/Page/Uuid/7adbab82-78bd-11df-a71c-06f80d40af49/Lillusionniste_entre_Chaplin_et_les_Monty_Python]du Temps[/url] ou encore [url=http://www.lesechos.fr/info/loisirs/020603930704-la-grande-illusion.htm]celle des Échos[/url], il suscite parfois beaucoup moins d'enthousiasme, comme dans les pages [url=http://www.rtbf.be/info/societe/cinema/l%E2%80%99illusionniste-le-retour-de-jacques-tati-227943]de la RTBF[/url].

Y en a-t-il parmi vous qui ont été le voir ? Qu'en pensez-vous ? Chomet rend-t-il vraiment hommage au talent de Tati, crée-t-il quelque chose de vraiment inédit et poétique (comme il me semble après avoir vu quelques extraits) ? Ce dessin animé vaut-il la peine d'être vu ?

J'espère des réponses de votre part, sinon j'irai de toute manière le voir parce que cette œuvre me semble d'ores et déjà ravissante.

_________________
[url=http://encrier.org][img]http://encrier.org/images/uploads/0535878001239288800.jpg[/img][/url]
A świstak siedzi i zawija je w te sreberka


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 10 11:22 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Juil 07 14:58
Message(s) : 846
Localisation : Entre les speculos, le chocolat et les gauffres
pas encore vu, mais je compte bien aller le voir!

_________________
«La compréhension est un cas particulier de malentendu »(A. Culioli, 1990)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 10 18:09 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juin 03 21:40
Message(s) : 784
Localisation : De retour à Lyon, après Paris et Bordeaux
J'ai vu l'Illusionniste.
C'est très bien fait. C'est tout.
Un travail soigné qui n'émeut jamais. Comme pour les "Triplettes de Belleville"...en pire. À croire que Sylvain Chomet (et Jacques Tati, ici) a une sensibilité à laquelle je suis totalement hermétique. Pour tout dire, ça fait un moment que je ne m'étais pas autant ennuyé dans une salle de cinéma ! Avec le sentiment de ne jamais "entrer" dans le film, de rester là, dans le fauteuil, dans la salle, à regarder défiler des images en attendant que ça s'arrête. Un film d'1h20 seulement où l'on regarde sa montre !

Est-ce le dessin des personnages, très caricatural et finalement plutôt laid (selon moi) ? l'animation, trop appuyée, manquant de naturel ? le scénario de Tati, qui ne laisse rien voir des motivations et de la psychologie des personnages, qui paraissent des marionnettes ? Le rythme du film, très monotone (et encore plombé par une musique lancinante) ? Un humour mou, banal, attendu, presque triste ? Il y a bien quelques moments un peu plus réussis, un peu plus émouvants... mais trop rares et trop brefs pour faire décoller l'ensemble.

Je dois reconnaître que les films de Jacques Tati ne m'ont jamais attiré et que les Triplettes m'avaient la même impression. Pourtant, je n'allais pas voir L'illusionniste avec un a priori négatif. Sa bande-annonce m'avait attiré et son résumé me paraissait plus prometteur que celui des Triplettes de Belleville, j'étais donc curieux de voir si Chomet allait réussir à m'intéresser cette fois. Attente déçue.

Cela étant, je soupçonne que j'ai été le seul spectateur de la salle à être resté ainsi totalement insensible à ce film. J'attends donc de savoir ce que d'autres en ont pensé.

_________________
"Qui trop embrasse mal étreint, qui mal étreint perd les pédales et qui perd les pédales se fout la gueule par terre". Pierre Dac


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 10 18:14 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Jan 05 14:08
Message(s) : 469
[quote="Cyr"]Cela étant, je soupçonne que j'ai été le seul spectateur de la salle à être resté ainsi totalement insensible à ce film. J'attends donc de savoir ce que d'autres en ont pensé.


D'une manière générale j'avais ressenti la même choses pour les Les Triplettes c'est d'ailleurs pour ça que je n'irai pas voir ce nouveau film. Je trouve Chomet très surestimé. Effectivement l'animation est très travaillée et originale, mais je trouve ça personnellement moche. Et le film m'avait laissé sans émotions...
Un des rares réalisateur de films d'animation français, c'est peut être pourquoi il est tellement mit en avant... Je ne sais pas ...

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Août 10 03:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Août 10 18:14
Message(s) : 292
Localisation : Sous la pluie exactement (en Bretagne)
Je voudrais tout de même rendre justice à Chomet qui n'est vraiment pas gâté ici. J'aime beaucoup son travail, l'aspect glauque et corrosif des triplettes et de la vielle dame et les pigeons peut en rebuter plus d'un mais je trouve qu'il vise juste à chaque fois. C'est aussi drôle et toujours un peu mélancolique, un peu désabusé qui renforce le côté caricatural. Je trouve enfin qu'il a le mérite de faire des dessins animés originaux et inventifs.

Mais si vous n'avez pas accroché à ce style, cela ne doit pas vous empêché de voir l'illusionniste. Chomet transpose parfaitement l'univers de Tati tout en y ajoutant sa patte personnelle. Beaucoup moins corrosif que les triplettes, le film est très mélancolique voir parfois pathétique, mais jamais guimauve. Il y est abordé un thème récurent des films de Tati: la fin d'une ère. En l'occurrence; le monde magique du musique hall qui laisse sa place au Rock et à ces groupies. Le film se présente comme un constat. L'illusionniste avec ces tours de passe passe vu et archivu parait en effet un peu ridicule. Mais il reste très touchant. D'ailleurs, les expressions de Tati sont très bien transposé en dessin animé.
Chomet emploie en effet un humour très noir et basé sur le comique de situation surtout, vu qu'il n'y a pratiquement pas de parole tout le long du film. Mais il ne faut clairement pas y allé pour rigoler, l'ambiance est surtout lugubre sur fond de guerre froide.
De plus j'ai trouvé les relations entre Tati et la jeune fille très touchantes, et pas du tout naïves.

Après c'est normal qu'un film comme l'illusionniste ne touche pas tout le monde mais je pense quand même qu'il faut avoir un cœur de pierre pour ne pas verser une larme à la fin.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Août 10 11:18 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Juil 07 14:58
Message(s) : 846
Localisation : Entre les speculos, le chocolat et les gauffres
j'avoue un peu honteux que je l'ai raté au cinéma :oops:

_________________
«La compréhension est un cas particulier de malentendu »(A. Culioli, 1990)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Août 10 18:42 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juin 03 21:40
Message(s) : 784
Localisation : De retour à Lyon, après Paris et Bordeaux
[quote="Corre"]
Après c'est normal qu'un film comme l'illusionniste ne touche pas tout le monde mais je pense quand même qu'il faut avoir un cœur de pierre pour ne pas verser une larme à la fin.

Voilà, c'est donc confirmé : j'ai un coeur de pierre ! :twisted:
C'est grave, docteur ?

_________________
"Qui trop embrasse mal étreint, qui mal étreint perd les pédales et qui perd les pédales se fout la gueule par terre". Pierre Dac


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 10 20:59 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Août 10 18:14
Message(s) : 292
Localisation : Sous la pluie exactement (en Bretagne)
[quote]C'est grave, docteur ?

^^ tu es sur buta Connection donc j'imagine que ton cas n'est pas totalement désespéré, mais il va falloir travailler dur.
Bon, par ailleurs c'est totalement subjectif. Un ami à moi était prêt à rire à la fin alors que moi j'avais du mal à retenir mes larmes.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Août 10 00:40 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Fév 10 20:10
Message(s) : 82
Localisation : Nantes
Bonsoir

[quote="Corre"]Il y est abordé un thème récurent des films de Tati: la fin d'une ère. En l'occurrence; le monde magique du musique hall qui laisse sa place au Rock et à ces groupies. Le film se présente comme un constat. L'illusionniste avec ces tours de passe passe vu et archivu parait en effet un peu ridicule. Mais il reste très touchant. D'ailleurs, les expressions de Tati sont très bien transposé en dessin animé.


Je viens de le voir et je rejoins ce que tu dis : c'est vrai Jacques Tati veux vraiment montrer que le music hall se termine en faisait place au rock, mais c'est surtout les expressions de Tati car n'oublions pas Jaques Tati adore faire des films muets (pas totalement mais c'est assez pour le dire) donc les expressions du corps et du visages sont très importantes pour faire parler un personnage "muet".

Bon seule scène que je n'aime pas dans le film c'est quand il utilise le 3d, sa "casse" un peu le travail de dessin sinon j'ai adoré.

Dommage que le cinéma faisait passer le nouveau film américain, nous étions que 5 cinq dans la salle...

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Août 10 14:53 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 10 15:10
Message(s) : 58
Localisation : L'Adriatique
A signaler aussi le thème de la pub très bien amener par Chomet, pub qui rachète tout, revisite puis épuise n'importe quel thème dutant qu'il y a de l'argent à se faire, ici les artistes de cirque. Et peut etre les fameux rockeurs plus tard.

Pour moi Chomet nous parle surtout du temps qui passe, des pertes que cela amène et prône à mon avis la transmission au moins de certaines valeurs "nobles" et pas forcément en accord avec son temps. On le voit avec Tatichef qui malgrès sa situation reste généreux et prend soin de la jeune écossaise, qu'il ne peut, comme pour le temps et son époque, empêcher de prendre un autre chemin. Pourtant on sent celle-ci grandit à la fin du film ^^


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB