Productions pré-Ghibli > Heidi > Personnages (1/2)


Heidi : Personnages

Heidi

Heidi est orpheline depuis l’âge d’un an. Son âge n’est pas précisé exactement dans la série, même sa tante Dete l’ignore. Cependant, au début de l’histoire, on devine que Heidi est âgée d’environ 5 ou 6 ans. Son père, Tobias, le fils de l’oncle de l’Alpe, était charpentier. Il fut tué par la chute d’une poutre pendant son travail. Sa mère Adélaïde, la sœur de tante Dete, était de santé fragile et la douleur qui suivit la mort de son mari fut trop forte et l’emporta. Heidi est une fillette enjouée, bavarde, curieuse, débrouillarde et très sensible aux malheurs des autres.

Elle a grandi chez sa tante Dete mais elle est plus souvent gardée par des étrangers que par sa tante elle-même. Sa jeune enfance n’a été faite que de départs, d’un endroit à l’autre, et elle ne connaît le goût du bonheur que le jour où elle arrive chez son grand-père, dans son merveilleux chalet au cœur des Alpes près de Dörfli, qui est également son village natal. Pour elle, qui a passé ses premières années dans une chambrette en ville où elle n’avait que pour seul horizon une cour défraîchie, tout est nouveauté dans les pâturages. Elle est avide d’expériences et ne cesse de pousser Pierre et grand- père à lui faire découvrir tous les secrets de la montagne. Elle possède une joie de vivre immense et infatigable que rien ne semble pouvoir tarir si ce n’est son séjour à Francfort...

Grand-père

Surnommé l’ « oncle de l’Alpe », il vit reclus dans son chalet au dessus de Dörfli. Joueur invétéré, il a dû vendre le domaine familiale pour rembourser ses dettes. Après avoir déserté de l’armée, il s’est installé avec sa femme et son fils à Dörfli. A la mort de sa femme, il éleve seul son fils et lui apprend le métier de charpentier. Après la mort de celui-ci, il se retiré dans la montagne où il vit en ermite depuis lors. Il ne va pas à l’église et ne descend presque jamais dans la vallée, même en hiver. Il est misanthrope, bourru et ne fait confiance à personne. Des rumeurs de passé trouble circulent à son propos et laissent entendre qu’il aurait tué un homme dans sa jeunesse...

L’oncle de l’Alpe descend parfois au village pour aller chercher des provisions en échange du fromage et des objets de menuiserie qu’il confectionne au chalet. Là bas, tout le monde le regarde comme un fou. Tous le méprisent et plaignent Heidi d’avoir à vivre avec ce sauvage. Voila bien l’unique aspiration de grand-père, vivre avec Heidi dans le bonheur et la paix sans que personne ne vienne troubler leur solitude.

Grand-père ne montre son attachement et son dévouement qu’à sa petie-fille, comme si, lui, qui n’a ni dieu ni maître, ne semblait vouloir rendre des comptes qu’à Heidi. A la demande de sa petite fille, il aide ainsi grand-mère à réparer sa maison, puis sauve des chasseurs voués à une mort certaine en pleine tempête de neige. L’arrivée de Heidi dans sa vie fait ressortir ce qui lui reste de sociable. Bouleversé par sa séparation avec Heidi et son départ pour Francfort, le retour de la fillette le force définitivement à reconsidérer sa vie. Petit à petit, il va à la rencontre des autres et sort de sa retraite en allant passer l’hiver à Dörfli pour la scolarisation de sa petite fille. Heidi offre une sorte de rédemption à son grand-père. Sans quitter sa retraite en montagne, il retrouve la considération des gens du village. Sa petite-fille le rapproche à nouveau du monde des hommes dont il s’était écarté.

Pierre (Peter)

Jeune garçon de 10 ans, il vit avec sa mère, Brigitte, et sa grand-mère aveugle, dans une maison en amont du village, entre Dörfli et le chalet de l’oncle de l’Alpe. Gardien de chèvres comme son père, il part tous les matins aux pâturages emmener les chèvres des habitants du village. Il est surnommé « le général des chèvres » par le grand-père d’Heidi. L’hiver, il va à l’école, mais il préfère plutôt dormir et manger grassement que les études. Son avenir semble tout tracé comme gardien de chèvres. Néanmoins, grâce à l’oncle de l’Alpe, il s’éveille à la menuiserie en construisant une luge pour participer à une course entre élèves de l’école.

Pierre est le seul ami de Heidi dans la vallée et cela semble réciproque. Son travail dans les pâturages et la localisation de sa maison hors du village l’isole sans doute un peu des autres enfants du village. L’arrivée de Heidi change sa vie et il trouve chez la fillette une amie fidèle qui l’accompagne dans la montagne et à qui il peut faire partager tout son savoir. Malgré son grand cœur, Pierre est d’une jalousie maladive et supporte mal quand l’attention de Heidi ne se porte pas sur lui. Dans le livre de Johanna Spyri, c’est même Pierre qui casse le fauteuil de Claire par jalousie de l’intérêt que porte Heidi à la petite infirme, ce qui la force à marcher. Néanmoins, il semble que Isao Takahata ait décidé de faire évoluer le personnage et à divers moment de la série le personnage prend conscience de ses défauts et se repent. Il n'est d’ailleurs plus du tout question de jalousie entre lui et Claire dans le dénouement de la série.

Claire (Klara)

Claire est une jeune fille de 12 ans, paralysée des jambes depuis sa naissance. Sa mère est morte et son père quasiment toujours absent de la maison à cause de son travail. Elle s’ennuie à mourir dans sa grande maison à Francfort, seule avec sa perceptrice rigide, Mlle Rougemont, et son professeur particulier. Claire est tout aussi prisonnière de sa maison, dont elle ne sort rarement, que de son fauteuil à roulettes. Elle vit dans une prison dorée où des serviteurs veillent à ses moindres besoins. Elle devient tout de suite amie avec Heidi que sa tante Dete a amené à Francfort pour lui tenir compagnie. C’est pour elle qu’Heidi reste chez les Gérard alors qu’elle s’y sent malheureuse.

Le contact de la petite suissesse turbulente va redonner à Claire le goût de la vie. C’est avant tout un chemin mental que doit effectuer Claire pour remarcher. Elle doit être prête et le vouloir et Heidi va lui montrer le chemin. Elle prendra tout d’abord conscience de ce qu’elle rate lors d’une sortie en forêt avec Heidi et sa grand-mère, en voyant la petite suissesse se dépenser sans compter avec d’autres enfants dans la forêt. Puis les descriptions qu’Heidi lui fait des Alpes lui donnent vite envie de les découvrir en vrai. Sur place, l’envie de rejoindre Heidi et Pierre dans les pâturages et de ne plus un fardeau pour eux dans leurs excursions se fait de plus en plus grande. Elle se rend enfin compte de son utilité et prend confiance en elle en faisant la lecture à grand-mère. Ces événements, combinés à la grosse frayeur provoquée par une vache, qui la force à se dresser sur ses jambes, confirment à Heidi et son grand-père que Claire est prête à remarcher.


Précédent : Résumé détaillé (2/2)

Suivant : Personnages (2/2)

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens