Hayao Miyazaki : La fondation Totoro no Furusato
Hayao Miyazaki : La grande horloge NTV
Exposition temporaire 2014 du musée Ghibli :
Casse-Noisette et le roi des souris
Exposition temporaire 2004 du musée Ghibli : Pixar
Exposition temporaire 2003 du musée Ghibli :
Youri Norstein ~ Les travaux de Norstein & Yarbusova ~
Conférence avec Yôichi Kotabe :
Festival international du film d'animation d'Annecy 2019 - 2ᵉ partie
YouTube : Ouverture de la chaîne de Buta Connection !
Œuvres non cinématographiques :
Tous les documentaires consacrés au studio Ghibli
Entretien avec Hirokatsu Kihara :
Ancien directeur de production pour le studio Ghibli
Ghibli Park : À quoi s'attendre ?

Buta Connection a 20 ans !

Catégorie : Actualités Buta Connection Publication : lundi 12 octobre 2020

Nous fêtons aujourd’hui les 20 ans de Buta Connection, le site francophone consacré au studio Ghibli ! Durant ces deux décennies (et donc une certaine longévité pour le web !), notre site a pu suivre la reconnaissance et la popularisation des œuvres du studio Ghibli hors du Japon. Nous espérons même y avoir (modestement) participé en France tout au cours de ces années.

20 ans, l’âge de la maturité (peut-être) mais l’heure du bilan aussi ! En ce jour particulier, permettez-nous de nous remémorer avec vous, fidèles lecteurs, l’histoire de notre site, mais aussi faire découvrir notre parcours aux nouveaux venus. Cette séquence-souvenirs est également l’occasion de vous relater l’avènement du studio Ghibli auprès du public français, le second après le Japon.

Tout commence pour nous le 12 octobre 2000. Xavier et Vincent viennent de découvrir le studio Ghibli et décident de créer le site qu’ils auraient voulu trouver sur le web. L’animal fétiche de Hayao Miyazaki étant un cochon (Buta en japonais), et la vocation du site étant de fédérer une communauté, le site est appelé « Buta Connection » (en référence à la « French Connection »). L’objectif est alors de proposer un site de contenu, avec une présentation complète des œuvres, des analyses filmiques et une plateforme d’échanges via un forum. La communauté Buta est née…

Notre premier logo !

À l’époque, être fan du studio Ghibli vous pousse à attendre parfois pendant une journée entière devant le Forum des Images pour assister au festival Nouvelles images du Japon, discuter pendant des pages et des pages sur la fin de Porco Rosso ou faire des recherches en bibliothèque sur la symbolique des tanuki au Japon. C’est aussi commander des DVD en import depuis le Japon ou alors avoir la chance d’avoir des amis qui font circuler sous le manteau des copies de films sur cassette vidéo VHS de 2ᵉ ou 3ᵉ génération… C’est encore chercher des informations à partir de quelques sites, rarement en français, quelquefois en anglais, bien trop souvent en japonais. C’est enfin se sentir un peu à part, c’est ne pas être forcément compris de ses proches, c’est être parfois considéré comme le ou la geek/ette de service, un peu immature et « otaku ». Et en même temps, c’est appartenir à un groupe assez restreint de « fins connaisseurs », ayant le privilège d’avoir accès à une filmographie méconnue et pourtant exceptionnelle.

Page d’accueil de la version 2 du site.

Et puis une fillette nommée Chihiro vient changer la donne en 2002 et permet à Hayao Miyazaki d’obtenir l’Ours d’or de Berlin en 2003. Tout indique que quelque chose a changé. Princesse Mononoke, aidé par les moyens promotionnels de Disney, a déjà rencontré un succès d’estime en salles. Mais avec cette récompense, le studio Ghibli a enfin le droit à une reconnaissance dans le monde par les milieux critiques et par le grand public. La communauté de fans connaît sa première mutation et voit arriver une deuxième vague de passionnés. Plus besoin d’être dans les échanges (plus ou moins légaux) pour découvrir les œuvres du studio Ghibli, puisque Buena Vista/Disney se met à distribuer les films des décennies 1980-1990 en France. Dans ce contexte, Buta Connection se développe, propose un forum plus organisé et attire une communauté toujours plus grande.

C’est par ce biais que Oni (Cécile) et Ceiba (Émilie) rejoignent d’abord l’équipe de modération du forum, puis l’équipe des webmasters, l’une pour le graphisme, l’autre pour la rédaction des textes ; Vincent, quant à lui, quitte Buta Connection pour se lancer dans un nouveau projet personnel et professionnel dans de lointaines contrées.

Grâce aux ressorties et à la notoriété grandissante du site, nous développons de nouveaux partenariats, notamment avec Disney, en nous attachant à un point : ne jamais monnayer nos services. En participant à la promotion des sorties de films sur Internet, nous obtenons la possibilité de rencontrer des personnes clés du studio comme Isao Takahata, Toshio Suzuki, Gorô Miyazaki ou même Mœbius. Afin de proposer à nos lecteurs un dossier complet dès le jour de sortie d’un film, nous assistons à des avant-premières avec réalisateurs (dont Hayao Miyazaki himself !) ou des projections presse, en griffonnant parfois dans le noir des notes sur nos genoux. Nous organisons même des concours créatifs pour la communauté de fans. Le site s’ouvre aussi sur d’autres univers, notamment les liens entre Ghibli et la BD occidentale avec les chroniques de Loïc.

Isao Takahata en Master Class à l’abbaye de Fontevraud en juillet 2007.

Isao Takahata et son ami Michel Ocelot.

Après la mise en ligne d’une deuxième version de Buta Connection, plus moderne et plus adaptée aux attentes des internautes, l’équipe de webmasters change une ultime fois avec le départ d’Oni et l’arrivée de Fabrice, webmaster d’un autre site sur le studio Ghibli. L’équipe est désormais et jusqu’à aujourd’hui composée par ce trio : Xavier s’occupe de l’administration du site, Fabrice des contenus techniques, des sources originales et des traductions (avec l’aide précieuse de sa compagne Yasuka) et Émilie des analyses, résumés et correction de textes.

Vers la fin des années 2000, l’engouement et l’aspect de la nouveauté passent. Mon voisin Totoro est désormais une œuvre incontournable dans les maternelles françaises, Princesse Mononoke et Le voyage de Chihiro des classiques, Le tombeau des lucioles fait pleurer des générations entières de spectateurs en France. C’est aussi à cette période que le studio, en quête d’une relève, choisit de mettre en avant de nouveaux réalisateurs comme Gorô Miyazaki, puis Hiromasa Yonebayashi. Mais leur succès reste plus mitigé, au Japon comme ailleurs.

Les usages sur Internet changent encore avec l’arrivée des réseaux sociaux. L’activité sur le forum du site baisse très largement et se recentre autour d’une poignée d’irréductibles passionnés, nostalgiques d’une époque où l’on échangeait durant des heures autour du studio Ghibli. Nous nous mettons, nous aussi, lentement à Facebook et Twitter, plus tardivement encore à YouTube, avec un enthousiasme tout relatif. Ces nouveaux outils ne sont en effet pas dans notre ADN et surtout ils nous dispersent et nous éloignent de notre objectif premier : un site internet riche et complet pour les passionnés et les curieux, la source d’informations la plus fiable possible en français sur le sujet.

La décennie 2010 est mouvementée pour le studio Ghibli, avec sa vaine quête d’une relève, la fermeture de son département de production durant plusieurs années et enfin la tragique disparition d’Isao Takahata, le co-fondateur du studio, en 2018.

De son côté, le site se consacre à développer sa section dédiée au musée Ghibli et notamment de tous ses courts métrages exclusifs, et à proposer des dossiers sur les œuvres moins connues ou connexes au studio. Fabrice et Yasuka profitent également de leurs séjours au Japon pour rencontrer d’anciens collaborateurs du studio et permettent aux passionnés de découvrir l’envers du décor du studio.

Une de nos multiples visites au musée Ghibli (mais cette fois-là, on avait le t-shirt qui va bien !).

La troisième version du site permet un renouvellement graphique important, une réorganisation des pages devenus très nombreuses au fil des ans et un enrichissement des sources. La décision de fermer le forum est prise suite à une énième cyber-attaque. Les échanges avec la communauté se feront désormais exclusivement via Facebook et Twitter, plateformes, il est vrai, moins propices aux débats, mais qui ont au moins l’avantage d’élargir l’audience du site et de nous permettre d’annoncer nos mises à jour.

Version 3 du site.

Depuis nos débuts, nous avons toujours voulu garder une liberté de ton et surtout une gratuité pour nos lecteurs, dans l’esprit du partage propre au début d’Internet. Malgré les années qui passent et le fait que les internautes semblent moins attirés par les articles de fond, nous continuons d’améliorer le site : sur le plan technique, une nouvelle refonte totale de Buta Connection en 2019 marque le passage d’un site statique à du CMS ; et sur le plan éditorial, nous continuons d’enrichir les contenus, en proposant toujours plus de dossiers ainsi qu’une veille informationnelle, notamment des médias japonais. Toute l’année 2019/2020 a été consacrée à cet objectif. À l’heure actuelle, il nous faudra encore quelques mois pour amener le site où nous le voulons.

Après l’arrivée du catalogue du studio sur la plateforme Netflix, signe d’une audience toujours plus large, nous attendons désormais avec impatience le prochain et probablement dernier film de Hayao Miyazaki, Kimi-tachi wa Dô Ikiru ka (Comment vivez-vous ?). Nous sommes un peu moins enthousiastes avec la multiplication des produits dérivés ou avec l’ouverture prochaine annoncée de Ghibli Park, signe d’une diversification qui éloigne le studio de ses visées artistiques premières. Cependant, quel que soit l’évolution du studio durant ces prochaines années, nous aurons toujours à cœur de vous proposer un contenu de qualité et d’actualité. Nous espérons donc que vous continuerez avec nous un petit bout de chemin sur la route Ghibli.

Pour conclure ce petit texte, nous voulions aussi rendre hommage à toutes les personnes ayant participé à la vie de Buta Connection. Merci donc pour toutes vos contributions, visites et messages, merci de partager nos contenus, merci de contribuer chaque jour à la notoriété du studio Ghibli, notre passion commune !

L’équipe de Buta Connection