Dossier : Aya et la sorcière
Arrietty, le petit monde des chapardeurs : Souvenirs de production
Hayao Miyazaki : La fondation Totoro no Furusato
Hayao Miyazaki : La grande horloge NTV
Exposition temporaire 2014 du musée Ghibli :
Casse-Noisette et le roi des souris
Exposition temporaire 2004 du musée Ghibli : Pixar
Exposition temporaire 2003 du musée Ghibli :
Youri Norstein ~ Les travaux de Norstein & Yarbusova ~
Conférence avec Yôichi Kotabe :
Festival international du film d'animation d'Annecy 2019 - 2ᵉ partie
YouTube : Ouverture de la chaîne de Buta Connection !
Œuvres non cinématographiques :
Tous les documentaires consacrés au studio Ghibli
Entretien avec Hirokatsu Kihara :
Ancien directeur de production pour le studio Ghibli
Ghibli Park : À quoi s'attendre ?

Omoide no Marnie : le nouveau départ (Partie 1)

Catégorie : Actualités Japon Cinéma Publication : lundi 7 juillet 2014

Durant le courant du mois de juin, précédant la sortie prochaine, le quotidien japonais Yomiuri Shimbun a proposé une série d’articles sur la production du film Omoide no Marnie (Souvenirs de Marnie), regroupés sous le titre générique Omoide no Marnie : le nouveau départ.
A quelques jours de la sortie du film en salles japonaises, nous vous proposons une traduction du premier d’entre eux, publié le 13 juin 2014. Le second suivra prochainement.

Partie 1 : L’héritage de Ghibli, ou donner la responsabilité à une nouvelle armée

Le studio Ghibli est actuellement en cours de production de son nouveau long métrage Omoide no Marnie. Pour le studio, il s’agit là du premier projet qui sera réalisé sans le concours, de prêt ou de loin, de Hayao Miyazaki ou d’Isao Takahata.
Pour ce nouveau départ, le studio a choisi Yoshiaki Nishimura à la production, et Hiromasa Yonebayashi à la réalisation, et compte aussi sur une toute jeune équipe de collaborateurs et de nouveaux arrivants pour mener ce projet à bien. La sortie du film est programmée le 19 juillet 2014 au Japon. La ligne d’arrivée est juste devant eux et l’équipe travaille à fond pour finir dans les temps.

Dans le studio, il n’y a plus la présence de Miyazaki qui a pris sa retraite en septembre dernier. Yoshiaki Nishimura, producteur, 36 ans, explique : « L’ambiance du studio n’est pas la même quand Miyazaki est présent. » Aux commandes de ce projet, on retrouve Hiromasa Yonebayashi, 40 ans, entré chez Ghibli en 1996. Il a notamment travaillé au poste d’animateur clé sur Le voyage de Chihiro et Le château ambulant, sur lesquels ses talents d’animateur on été reconnus. C’est ainsi qu’en 2010, il a débuté sa carrière de réalisateur sur le film Arrietty. Marnie est son second film. Nishimura ajoute : « Quand Yonebayashi travaillait sur Arrietty, toute l’équipe s’est réunie autour de lui pour le soutenir car il était débutant et personne ne savait s’il serait capable de mener le projet à son terme. Mais cette fois-ci, il prend ses décisions rapidement et son travail est très convainquant. »

Nishimura, quant à lui, a reçu la proposition de Suzuki à l’automne 2012, lui demandant s’il voulait faire un film avec Maro (surnom de Yonebayashi). A cette époque Nishimura travaillait encore sur Le conte de la princesse Kaguya et était encore très occupé. Il a néanmoins accepté immédiatement. Nishimura est normalement quelqu’un qui réfléchit beaucoup avant de répondre. Mais il a accepté pour deux raisons. La première, c’est qu’à l’époque de la projection interne d’Arrietty, il a entendu Isao Takahata déclarer : « Si un jeune producteur y avait mis toute son âme, peut-être que le film aurait été meilleur. »
La seconde raison trouve son origine alors qu’il était en train de travailler sur l’e-konte (le story-board) de Princesse Kaguya. Il s'est retrouvé au restaurant avec Maro, dont le film Arrietty venait de remporter un prix (prix du film d'animation de l'année ?). Le jeune réalisateur lui à alors avoué : « Quand je travaille sur les e-konte, parfois, je n’arrive pas juger s’ils sont bons ou pas. » Il était un peu jaloux d’Isao Takahata, secondé par une personne qui lui donne son avis. Nishimura a donc donné son accord et a immédiatement commencé à travailler sur l’e-konte avec Yonebayashi. Il a donc continué à travailler sur le film de Takahata tout en commençant à assister Yonebayashi sur Marnie. Pour cela, le soir tard, il rejoignait Maro à l’appartement dans lequel le réalisateur s’était isolé pour travailler.

Sur Omoide no Marnie, Toshio Suzuki s’est réservé un poste de supervision générale. Concrètement, sur ce projet, il est en retrait par rapport au poste de producteur qu’il occupait jusqu’à présent sur les films de Miyazaki ou Takahata. « C’est moi qui ai lancé ce projet », explique Suzuki. « J’ai choisi les collaborateurs principaux et organisé le planning et je participerai à la promotion du film. Mais je ne serai plus présent aux réunions de production avec l’équipe du film. C’est moi qui ai mis en place les principaux intervenants sur ce projet, mais maintenant, c’est à eux de gérer sa production. Je vais certainement avoir envie de donner mon avis, mais je m’abstiendrai. »

Source : Yomiuri.co.jp
Merci à Yasuka pour la traduction et Tsk06 pour le lien !