Dossier : Aya et la sorcière
Arrietty, le petit monde des chapardeurs : Souvenirs de production
Hayao Miyazaki : La fondation Totoro no Furusato
Hayao Miyazaki : La grande horloge NTV
Exposition temporaire 2014 du musée Ghibli :
Casse-Noisette et le roi des souris
Exposition temporaire 2004 du musée Ghibli : Pixar
Exposition temporaire 2003 du musée Ghibli :
Youri Norstein ~ Les travaux de Norstein & Yarbusova ~
Conférence avec Yôichi Kotabe :
Festival international du film d'animation d'Annecy 2019 - 2ᵉ partie
YouTube : Ouverture de la chaîne de Buta Connection !
Œuvres non cinématographiques :
Tous les documentaires consacrés au studio Ghibli
Entretien avec Hirokatsu Kihara :
Ancien directeur de production pour le studio Ghibli
Ghibli Park : À quoi s'attendre ?

Omoide no Marnie : comment faire abstraction des souhaits de Miyazaki ?

Catégorie : Actualités Japon Cinéma Publication : vendredi 18 juillet 2014

A la veille de la sortie en salles japonaises du film Omoide no Marnie (Souvenirs de Marnie), nous vous proposons de nous pencher une dernière fois sur la production atypique du nouveau film du studio Ghibli.

Les médias japonais n'ont, en effet, pas manqué d'insister sur le fait que le film Omoide no Marnie aura vu le jour sans aucune influence des deux co-fondateurs historique du studio Ghibli.
C'est lors de la conférence de presse du film, le 15 juillet 2014, à Ôsaka, que le réalisateur Hiromasa Yonebayashi a confirmé que le divorce entre Hayao Miyazaki et lui-même avait bel et bien été consommé sur ce projet.
Selon Yonebayashi et le producteur Yoshiaki Nishimura, au début de la production, Miyazaki venait encore très souvent au studio et le réalisateur a bien tenté de leur proposer quelques dessins.
En début de production, Yonebayashi a donc joué le rôle de l'oreille attentive de Miyazaki. Ce dernier l'a, par exemple, questionné sur le lieu d'action du film qui prend place dans une demeure entre Honshû et Shikoku, près de la mer intérieure de Seto. Miyazaki a commencé à lui donner sa propre vision de la bâtisse en dessinant sur un tableau blanc. Un peu mal à l'aise, Yonebayashi a alors pensé que son dessin ressemblait étrangement à un élément d'architecture tiré du monde de Ponyo sur la falaise et qu'il n'était pas en adéquation avec ce qu'il avait en tête pour son film. De plus, à cette époque, il avait déjà été décidé que pour cette adaptation du roman, le lieu de l'histoire serait déplacé à Hokkaidô, au nord de l'île principale du Japon. L'équipe du film a finalement avancé le projet en ignorant totalement les propositions de Miyazaki.
Yonebayashi a expliqué fièrement : « J'ai créé ce film sans aucun avis de Miyazaki. En d'autres termes, j'ai créé mon film sans me préoccuper de savoir ce qu'il allait en penser, ni lui, ni le studio Ghibli. »

Retrouvez la première partie et la seconde partie de nos publications sur la production du film Omoide no Marnie.

Source : Daily.co.jp
Merci à Yasuka pour la traduction !